La Nouvelle Tribune

Tribunal arbitral du sport : le verdict de nouveau reporté pour le 15 septembre

Espace membre

(Le ministre Aplogan interpellé) La délivrance ! Ce  mot qui est sur toutes les lèvres des Béninois après la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) qui secoue depuis le 20 décembre 2010 la Fédération béninoise de football (Fbf) suite à la démission de douze (12) membres du comité exécutif. Les Béninois doivent encore se patienter encore pour deux semaines.

 

Parsemée d’embûches et de reports, la décision de l’instance suprême du sport dans le monde, vient de nouveau d’être reportée pour le 15 septembre prochain. Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) fixera les deux protagonistes de la crise qui ébranle la famille du football béninois et le public sportif, ceci, après les plaidoiries, le 29 juillet dernier à Lausanne, des avocats de la partie plaignante et ceux de la Fédération internationale de football association (Fifa). Le TAS s’est donné plus d’un mois pour statuer sur le différend qui oppose la Fifa et le camp des légalistes. Mais ce dernier fait encore durer le suspense.

La sentence du Tas découle du fait des deux recours formulés par le comité exécutif de la fédération présidé par Victorien Attolou. Le premier recours est déposé pour annuler la procédure initiée par la Fifa qui consiste à organiser une assemblée générale extraordinaire pour statuer sur le cas des douze (12) membres cooptés par Anjorin Moucharafou et le second pour demander au Tas de dire le droit en statuant sur l’ingérence de la Fifa dans la résolution de la crise à la Fédération béninoise de football ( Fbf). Et depuis, les différents actes posés pour une résolution de la crise sont restés vains. Alors, tous les regards des Béninois sont tournés vers le TAS qui ne finit pas de jouer à un jeu flou. Mais la question que tout le monde est en train de se poser est de savoir si cette décision du TAS pourra-t-elle véritablement sortir le football de l’agonie ?

Rôle important du ministre des sports

Quel que soit le camp qui va gagner, le football béninois va en souffrir. Pour cause, les dissensions observées depuis plusieurs années déjà et qui se sont accentuées le 20 décembre 2010, ne disparaîtront pas du jour au lendemain, surtout pas d’elles-mêmes. L’avenir de cette discipline dépendra de comment les différents acteurs auront à soigner les traumatismes de cette crise. Au -delà du verdict du TAS, il va falloir que toutes les parties se réunissent pour s’entendre sur le strict minimum même si un camp doit s’éclipser de la scène du cuir rond. Pour que la décision du TAS soit appliquée, le ministre de la jeunesse, des sports et des loisirs, Didier Aplogan a un rôle primordial à jouer surtout pour la réconciliation des deux parties en conflit. Il doit sortir de son mutisme pour éclairer l’opinion publique.

Le championnat national en sursis

Les clubs de première et deuxième divisions vont –ils renouer avec le stade ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres des férus du cuir rond. Pour que ce vœu soit une réalité, la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) initialement prévue pour le 03 septembre, est maintenant reportée pour le 15 septembre prochain. Aujourd’hui les joueurs locaux sélectionnés par Edmé Codjo pour jouer le match Burundi # Bénin à Bujumbura sont en manque de compétition dans les jambes. De plus, du 31 octobre au 06 novembre prochain, le Bénin prendra part, à Dakar au Sénégal, à la 4ème édition du Tournoi de football de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa). Or, lors de la 3ème édition qui s’est déroulée à Niamey au Niger, les Ecureuils locaux ont pu atteindre la finale au Mena du Niger, le pays organisateur. Cette performance de l’équipe nationale locale découle de la bonne organisation des championnats nationaux de première et deuxième divisions par la Ligue de football professionnel Du Bénin (LFPB). C’est à ce tournoi de l’Uemoa que les joueurs tels que Louté Isaac, Djamal Fassassi, Coréa Cédric, Fousséni Lazadi et autres se sont révélés. Alors, vivement que le ballon commence à rouler sur le terrain après le 03 septembre. Ce n’est que le souhait formulé par les amoureux du cuir rond.