La Nouvelle Tribune

Echos des Ecureuils de l’étranger

Espace membre

Ce week-end, les Ecureuils béninois qui évoluent dans les divers championnats européens ont connu diverses fortunes. Si l’enfant terrible de football béninois Mouri a eu du souri, Stéphane Sessègnon a eu moins de réussite. Khaled Adénon et Le Mans courent toujours derrière une seconde victoire et Koukou Djiman n’en fini pas de cirer le banc des remplaçants.

France

Khaled Adénon :

En France, retour non gagnant, après trois (3) matches de suspension, pour Khaled Adénon dans le groupe. Adénon et ses coéquipiers, en déplacement chez Châteauroux, ont concédé une nouvelle défaite 0 but contre 1. Dans cette ligue 2 française, qui est à sa cinquième journée, les Manceaux sont classés 17ème avec trois (03) points, soit une victoire pour quatre (04) défaites en cinq (05) rencontres.

Mouri Ogounbiyi :

En national, l’équivalent de la troisième division, Mouri Ogounbiyi et Nîmes ont gagné leur match face à Reds Stars 93. Le Béninois a contribué énormément à la victoire nîmoise. C’est lui qui a ouvert le score pour son équipe à la 34’.il leur a montré ainsi le chemin du filet. Nîmes s’impose donc, au coup du sifflet final, par 2 buts à 1 et est 13ème dans le classement général en national en France.

Angleterre

Stéphane Sessègnon:

La première ligue Anglaise était à sa troisième journée ce week-end. Le début de saison est assez poussif pour Sunderland et le capitaine des Ecureuils Stéphane Sessègnon. Ils étaient face au nouveau promu Suncith City. Leur adversaire les a contraint à un match nul zéro but partout. Ce second match nul qui place Sessègnon et ses coéquipiers à la treizième loge du classement avec deux (02) points. Quatre vingt dix minutes de jeu pour l’ex parisien.

Portugal

Emmanuel Imorou,

Blessé n’a pas joué ce week-end avec son club Braga. Quant à Koukou Djiman, qui évolue en deuxième division portugaise, il est toujours locataire du banc de touche.