Can 2013 : une surprenante équipe des Requins Bleus en quarts de finale

Vidéos populaires

Suite à l'intervention de Marcel de Souza, la polémique ne cesse d'enfler. Après les déclarations de Komi Koutche, en...

Category: News & Info
Views: 2693

Candide Azannaï répond en FON sur le plateau de Canal 3 aux questions des journalistes.  (Une vidéo de zapping 229)

Category: News & Info
Views: 2319

Lors du vote du bureau de l'assemblée, Rosine Soglo a eu un échange peu amical avec son homologue également ministre...

Category: News & Info
Views: 1877

 

(L’Afrique du Sud qualifié) Au bout d’une palpitante soirée arrosée de pluies accompagnées de vent, et aux sons des Vuvuzélas, et où le suspense était de mise jusqu’au coup de sifflet final, l’Afrique du Sud se qualifie pour le second tour de sa Can avec à ses côtés un valeureux Cap-Vert qui a battu l’Angola.

Comme quoi, on peut être à une première qualification de Can, être dans le groupe du pays hôte aux côtés des Lions de l’Atlas et des Antilopes Noirs et se qualifier pour un second tour. Le Cap Vert, 1ère qualification pour une phase finale de la prestigieuse Coupe d’Afrique des nations (Can), l’a fait hier au stade de Port Elisabeth. Au bout d’un match riche en émotions où, au fur et à mesure que le temps passait, la tension a monté et les nerfs à fleur de peau. Les supporters et les entraîneurs des deux équipes (Angola et Cap Vert) sont passés par tous les états. La tristesse du côté du Cap Vert et la joie du côté angolais, quand Nando sous la pression de Mateus envoie la balle à bout portant dans ses propres buts suite à un bon travail de Amaro (34’). L’espoir (Cap vert) et l’anxiété (Angola) quand le défenseur capverdien Carlitos de la tête égalise  sur un ballon relâché par Lama (83’) et que de l’autre côté à Durban, l’Afrique du Sud et le Maroc était à égalité (1-1). La joie du côté capverdien et de la peur quand, à la suite encore d’un nouveau ballon relâché de Lama, la reprise de Heldon va mourir dans les filets angolais (90’). Et enfin, l’exultation pour les valeureux Capverdiens et  l’amertume survie de regrets pour les marocains au coup de sifflet final de l’arbitre alors que le pays hôte et le Maroc étaient à 2 buts partout et que la seule certitude était l’élimination du Maroc quelque soit l’issue de la rencontre de Durban. Mais, comme il était dit que le courage, la détermination, la rigueur tactique et la solidarité seront récompensés au bout des 90 minutes et d’une pluie venteuse qui s’est invitée à la fête en deuxième période, les Requins Bleus sortent victorieux d’une rencontre qu’ils ne devaient d’ailleurs pas perdre. Car, même si l’Angola a ouvert le score, les joueurs de Lúcio Antunes ont été plus dangereux. Et d’ores et déjà le Cap Vert a réussi sa Can.