La Nouvelle Tribune

Tournoi de l’UEMOA : Mathias Déguénon entame les entrainements avec 25 joueurs

Espace membre

L’équipe du Bénin qui doit prendre part au Tournoi de l’Union économique monétaire ouest-africaine (Uemoa) à Lomé du 26 Novembre au 03 Décembre 2016, a débuté sa préparation. Hier lundi 25 octobre 2016 sur la pelouse du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou, les Ecureuils ont effectué leurs deux premiers entrainements sous la houlette de l’entraîneur Mathias Déguénon et son adjoint Bruno Goudjo.

Sur une trentaine de présélectionnés, seuls vingt cinq  joueurs ont répondu présents à la première séance d’entrainement tenue hier matin au stade de l’amitié de Cotonou. Selon le sélectionneur national, certains internationaux évoluant dans l’espace Uemoa rejoindront le groupe pour la dernière phase de préparation. Il s’agit Christophe Aifmi de l’AS Tanda de la Côte d’Ivoire, Arène Loko de Africa Sport, de Apollinaire Danvidé d’AS Douane du Niger et de Joel Soglo du Gbikinti du Togo. «Sur la pré-liste, il y a certains joueurs que j’ai contactés notamment en Côte d’Ivoire, le troisième gardien de la sélection A Christophe Aifmi et Arsene Loko. Au Niger, nous attendons deux en provenance de l’AS Douane et un joueur qui viendra de Lomé (Togo). Ces derniers vont s’ajouter au groupe pour la dernière phase de la préparation », a confié Mathias Déguénon. La première séance d’hier matin s’est résumée à une prise de contact, à une mise en condition, conservation de balle suivie d’un jeu dirigé pour «voir la forme dans laquelle ils sont». Choisi pour conduire les Ecureuils locaux au tournoi de l’Uemoa, Mathias Déguénon pense réaliser un exploit à Lomé malgré le visage que présente le football béninois. Ce lundi après la première séance d’entrainement,  le sélectionneur  s’est montré serein et assure que ses poulains ne feront pas piètre figure à Lomé.

Quelques propos après la première séance

Mathias Déguénon, entraîneur des Ecureuils pour le tournoi de l’Uemoa

«Nous allons mettre en place une équipe compétitive»

«Il y a quelque semaines, nous avons été appelés pour le tournoi de l’Uemoa et comme vous le constatez, nous avons tenu notre première séance d’entrainement avec un groupe local constitué des joueurs qui ont laissé le championnat il y a longtemps. L’effectif que vous avez eu ce matin (hier lundi 24 octobre 2016, Ndlr) est celui conservé par le sélectionneur national ajouté à certains U20 que j’avais en charge.

Ce matin, j’ai juste fait une prise de contact. Nous avons fait une mise en condition physique. Après nous avons fait une conservation de balle suivie d’une confrontation dirigée pour voir la forme dans laquelle ils sont avant de commencer le travail proprement dit. Il y a de cela quelques années, le Bénin était en finale de ce tournoi. Cette année, les conditions ne sont pas les meilleures. Nous allons mettre en place une équipe compétitive qui peut défendre loyalement les couleurs béninoises».

Nabil Yarou, défenseur

«Physiquement je me sens apte»

«J’ai de l’avance par rapport à certains sur le plan de la forme physique. Puisqu’à l’Aspac (Association Sportive du Port Autonome de Cotonou, Ndlr) nous avons repris le travail depuis. Depuis trois semaines environ, l’Aspac travaille. Donc physiquement je me sens apt.  Un joueur ne finit jamais d’apprendre. Je continue d’apprendre en sélection locale avec nos sélectionneurs. Comme je l’ai dit,  physiquement je suis au point et je vais continuer à travailler pour obtenir une meilleure forme ».