La Nouvelle Tribune

Suspension du processus électoral à la FBF : Le juge a levé son ordonnance

Espace membre

Attendue depuis deux semaines, la décision du juge du tribunal de première instance de Porto-Novo concernant la FBF a enfin été donnée dans la soirée de ce mercredi 1er juin 2016. Le juge a levé son ordonnance de suspension du processus électoral de la Fédération béninoise de football.

Un processus électoral qui devait aboutir, le 4 mai dernier, à l’élection d’un nouveau comité exécutif après deux reports. Le juge a ordonné la suspension de ce processus pour cause de risque de trouble à l’ordre public. Cette décision a fait suite à une plainte portée par certains acteurs du football béninois.

Pour rappel, la Fifa après avertissement a prononcé la suspension du Bénin (lire ici). La condition sine qua non pour la levée de la sanction du Bénin était la tenue de l’assemblée générale élective avec une seule liste. Avec la levée de l’ordonnance du juge de Porto-Novo, la Fifa va-t-elle levé sa sanction en accordant un moratoire au Bénin pour l’organisation de l’assemblée générale? Ce n’est pas évident. Car, c’est le conseil de la Fifa qui a sanctionné le Bénin le 9 mai dernier avant que l’assemblée générale ne l’entérine quelques jours plus tard. Donc, il faut que le conseil se réunisse à nouveau pour lever cette sanction.

Lire Oumar Tchomogo après le match d’entraînement d'hier : «Je reste technicien, je continue à travailler»

C’est donc une course contre la montre pour le Bénin qui devrait disputer un match, dimanche prochain, contre la Guinée-Equatoriale dans la cadre de la 5è journée des éliminatoires de la Can 2017.

Mais, dans la droite ligne de la volonté des protagonistes de sortir de cette situation, on peut encore espérer un coup de génie. Anjorin Moucharaf peut retirer sa liste pour sauver les meubles et permettre aux Ecureuils de jouer dimanche prochain. Sans liste, pas d’élection et la Fifa devra aviser