La Nouvelle Tribune

Bénin # Mali : une séance d’entraînement très légère pour les 16 Ecureuils

Espace membre

Oumar Tchomogo et 16 joueurs ont retrouvé la pelouse verte du stade de l’amitié dans l’après- midi du lundi pour la première séance d’entraînement. Ceci pour préparer le match contre les Aigles du Mali, dimanche prochain, dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la Can 2017.

L’équipe nationale du Bénin a amorcé, hier au stade de l’amitié de Kouhounou, la préparation pratique du match contre les Aigles du Mali comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017. Hier, Oumar Tchomogo, entraîneur des Ecureuils, avec à ses côtés Rouver, préparateur physique de l’équipe et Jonas Bidé, entraîneur des gardiens, a tenu une première séance d’entraînement avec une partie des joueurs retenus. Avec un total de 16 joueurs, la séance a duré environ une heure d’horloge. Et pour cette première séance priorité a été faite à la circulation de balle. On a pu relever quelques manques de précisions dans les passes, de l’inefficacité devant les buts sur un terrain réduit. Rein de bien dur et intense pour ces premiers venus. D’autres joueurs comme Michaël Poté et Rudy Gestede ont rejoint le groupe hier dans la nuit. La dernière vague est attendue pour demain mercredi avec le capitaine Sessègnon, Gounongbé et Mounier.

Le public a payé

Cette première séance d’entraînement des Ecureuils a été ouverte au public. Mais, au lieu de permettre à tout le monde d’assister à cette séance, celui qu’on a positionné à la seule entrée ouverte a décidé de faire payer le public. Ainsi, tous ceux qui ont brûlé d’envie de voir leur équipe nationale ont dû payer 200 FCFA. Les téméraires ont attendu la fin pour entrer ne serait-ce que pour voir les joueurs en mouvement. Les premières informations glanées font état de ce que le ministère des sports n’a pas donné une telle consigne. Dans le contexte actuel où le football est aux arrêts dans le pays, il  n’est pas normal qu’on exige de l’argent pour un match d’entrainement sans importance.

Pas de bus pour les Ecureuils

Une autre incongruité observée au stade est le moyen de transport emprunté par le Onze national. Les Ecureuils du Bénin sont venus au stade dans un bus d’une compagnie de transport en commun. Le bus a été redécoré et le logo de la compagnie en question a été caché. Une bien triste image pour notre pays alors que le bus commandé pour l’équipe séjourne depuis au Port autonome de Cotonou.