La Nouvelle Tribune

Les Ecureuils cadets sur la braise au match retour à Bamako

Espace membre

Même si la victoire a souri aux Ecureuils cadets samedi dernier au stade Charles de Gaulle de Porto- Novo pour le compte des éliminatoires du Championnat d’ Afrique des cadets/Niger 2015, le match retour s’ annonce difficile pour la sélection béninoise à Bamako dans quinze (15) jours. 

1 but à 0 ; tel est le score qui a sanctionné, samedi dernier au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo le match qui a opposé les Ecureuils cadets du Bénin aux Aiglons du Mali, ceci dans le cadre des éliminatoires du Championnat d’ Afrique des cadets/ Niger 2015. Cette victoire des Béninois sur les Maliens ne les met pas pour autant en sécurité dans la perspective du retour dans la capitale malienne, Bamako. Pour ceux qui se rappellent la manière dont les supporters maliens poussent leur équipe à la victoire à domicile, les poulains de Emile Enassouan ne doivent pas s’attendre à une partie de plaisir. La sélection nationale cadette du Bénin avait la possibilité de tuer le match en inscrivant au moins trois (03) , quatre (04) buts. Hélas, la maladresse des attaquants béninois a fait éviter le pire à l’équipe malienne ; l’instant d’espérer une qualification pour le prochain tour. Alors, à la formation béninoise de se mettre immédiatement au travail et de corriger les failles étalées lors de cette confrontation à Cotonou .Ils n’ont que quinze (15) jours pour le faire. Des matches amicaux d’envergure internationale n’avaient pas été joués. L’équipe des cadets du Béninois ne s’était contentée que des séances d’entraînement pour se présenter devant une équipe malienne très en jambes.

Tony Amoussou donne du tournis à la défense malienne

Parmi les cadets béninois qui ont joué face aux Maliens ce samedi, il y en a un qui a montré des qualités que ne lui connaissait pas le public sportif béninois. Il s’agit du polyvalent Tony Amoussou, celui- là qui a donné du tournis aux défenseurs adverses. A la base de la faute ayant occasionné le but béninois, ce jeune formé à l’académie Bénin foot, a été positionné en attaque, une place qu’il affectionne, même si dans son club (Aspac), il est utilisé comme milieu de terrain. Défenseur de prédilection, il est doté d’un bon timing qui le rend tant imperturbable dans les airs que lorsqu’il est balle au pied. En témoignent les occasions qu’il s’est procurées et qu’il aurait transformée si le gardien malien n’avait pas lui aussi eu de la chance sur les 7,32m. Révélé donc au grand jour dans cette position, Tony a eu les félicitations de Didier Ollé Nicole qui n’a pu se retenir devant sa prestation remarquable, bien qu’il reste encore du travail à faire pour peaufiner la gâchette qu’il est en passe de devenir.