La Nouvelle Tribune

Coupe du monde 2014 : les Black Stars donnent l’exemple aux autres équipes africaines

Espace membre

Représentée par 5 pays- le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, l’Algérie et le Nigéria-, l’Afrique dans cette 20ème édition de la Coupe du monde de football, Brésil 2014, est beaucoup critiquée. Cela du fait de la prestation de ses représentants qui sont, à l’exception du Ghana, loin de produire du beau jeu.

Brésil de l’Afrique. Il n’y a pas de doute que le Ghana est le Brésil de l’Afrique. Meilleure prestation et bonne performance au mondial sud-africain, le Ghana vient une fois encore prouver aux yeux du monde, tout le bien qu’on pense de son football.  Bien que équipe africaine la mal logée après le tirage au sort de cette messe du football, la formation des Black Stars du Ghana est restée fidèle à son jeu. Cela, en dépit des résultats de ses deux premières sorties dans ce mondial au pays du roi Pelé (1-2 face aux Etats-Unis et 2-2 devant l’Allemagne). Déjà face aux Etats-Unis, les Ghanéens bien que sonnés par le premier but américain dès l’entame du jeu, sont restés disciplinés tactiquement et rigoureux dans le jeu. Ils ont dominé le match du début à la fin. N’eut été la tête rageuse du défenseur américain Brooks, les Ghanéens auraient pu partager les points avec les Américains. Et croisant les crampons ce samedi 21 juin avec les  joueurs de la National Mannschaft vainqueurs du Portugal de Cristiano Ronaldo lors de leur première rencontre dans ce tournoi, les Black Stars dont  on ne vendait pas chère la peau ont contraint le onze allemand au partage des points. Ceci, après avoir fait douter Thomas Müller et ses coéquipiers pendant quelques minutes. Menés au score suite au but de Mario Goetze dès le retour des vestiaires après une première mi-temps vierge, les « Brésiliens d’Afrique »sont revenus au score grâce à une tête de l’attaquant de l’Olympique de Marseille, André Ayew. Très combattifs dans le jeu, les Black Stars ont même pris le devant après un deuxième but marqué par leur meilleur buteur Asamoah Gyan avant d’être rejoints au tableau d’affichage ;  15è  but de Miroslav Klose en phase finale de la Coupe du Monde.

Bon exemple

N’ayant certes pas son destin en main à l’instar d’autres équipes africaines comme la Côte d’Ivoire qui en cas de victoire face à la Grèce lors de la troisième journée se retrouveraient automatiquement au second tour, l’équipe du Ghana est un véritable exemple pour les autres représentants africains. Ceci, en ce qui concerne la combativité dans le jeu, la discipline tactique, la production d’un beau football et surtout dans l’engagement pour la défense du drapeau national. Les Ghanéens sont d’abord une véritable équipe. Ils sont solidaires entre eux, contrairement à l’équipe ivoirienne et celle camerounaise qui sont déchirées la première par des individualités, des querelles de leadership et d’égo et  des questions de mauvaises gestions-primes et grèves- pour la seconde. Ils jouent les uns pour les autres et cela en une touche de balle. Et ce ne sera pas une surprise si l’équipe certes en difficulté dans la poule G, se retrouvait avec l’aide du Portugal et de l’Allemagne au second tour. C’est vrai que ce serait difficile mais ce n’est pas impossible. Encore que l’équipe fait rêver les Africains qui veulent y croire jusqu’à la fin.