La Nouvelle Tribune

Sessègnon prodigue de sages conseils aux dirigeants du football béninois

Espace membre

La mauvaise organisation et l’impréparation des Ecureuils du Bénin a suscité une vive réaction de la part du capitaine de l’équipe nationale, Stéphane Sessègnon. Il a profité de l’occasion pour indiquer désormais la voie à suivre aux responsables en charge de la gestion des équipes nationales. 

Après le match de dimanche dernier contre Sao–Tomé et Principe, le capitaine des Ecureuils du Bénin , Stéphane Sessègnon s’est insurgé contre la gestion des responsables en charge de la sélection nationale. Selon lui, «si on continue de végéter dans l’amateurisme, il y aura toujours des problèmes ». Le capitaine du Onze national dénonçait implicitement leur renvoi d’hôtel et leurs primes impayées . Il a fallu qu’ils se rebellent avant de rentrer dans leur droit. Au vu de cette situation bien connue de tous, le métronome de l’équipe nationale a déclaré que « du côté des joueurs et des dirigeants, il faut qu’il y ait une prise de conscience et de l’ambition». Il n’a pas manqué de tirer la sonnette d’alarme en affirmant que « pour se qualifier à la Coupe d’Afrique des Nations ( Can) Maroc 2015, il faut qu’ il y ait une bonne organisation et une bonne préparation ». Les propos de Sessègnon ne sont pas tombés dans les oreilles d’un sourd. Le Président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Augustin Ahouanvoébla a quant à lui fait savoir que la sélection malawite est une équipe à prendre très au sérieux. Il a en effet recommandé qu’il faille éviter l’amateurisme et faire un bon travail, il prône l’union sacrée autour des Ecureuils du Bénin pour les prochaines joutes continentales. Le mois prochain, les coéquipiers du capitaine Stéphane Sessègnon affronteront le Malawi dans le cadre du 2ème tour des éliminatoires de la Can Maroc 2015. Rappelons que les Béninois ont éliminé lors du 1er tour la modeste formation de Sao-Tomé par 2 buts à 0 à l’ aller comme au retour