La Nouvelle Tribune

« Cartes sur table » : les contrevérités d’Augustin Ahouanvoébla sur certains sujets

Espace membre

Le Président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Augustin Ahouanvoébla a fait, hier sur l’émission « cartes sur table», économie de vérité sur la qualité du championnat national de première division béninoise et  la situation salariale des joueurs dans les clubs de la ligue 1

Intervenant hier sur l’émission «Cartes sur table» de radio Océan Fm, le Président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Augustin Ahouanvoébla a fait certaines déclarations qui sortent de l’ordinaire. En affirmant que « le championnat national du Bénin est un championnat professionnel et que c’est l’un des meilleurs en Afrique», les observateurs avertis du football béninois pourraient tomber des nus. Aujourd’hui, la plupart des stades qui accueillent les différentes rencontres des ligues1 et 2 laissent à désirer. Egalement, on ne dispose pas du classement réel des championnats nationaux de première et deuxième divisions. Chaque journaliste collecte les résultats sur le terrain et fait le classement à sa manière. Même des dirigeants de club ont du mal à connaître officiellement la position de leur club dans le classement général. Si ces derniers s’adressent à la Fédération et à la ligue de football du Bénin, on les tourne en bourrique. De plus, ils se plaignent du manque de subvention que la Fbf leur a promise mais jusqu’à ce jour ,ils n’ ont rien perçu. Les clubs qui se sont hasardés à le demander en boycottant le championnat ont été sans procès relégués en division régionale. A propos des cahiers de charges que les clubs se sont souscrit en début du championnat, cela n’est pas rempli par la grande majorité des responsables de club. Concernant la réunification de la famille sportive, l’honorable Ahouanvoébla a fait savoir que lui et les membres de son bureau sont en train de travailler pour puisqu’ ils soient en période de transition. Il n’a pas passé sous silence la nomination d’un Directeur technique national (Dtn). Selon lui, il y a déjà le lancement d’un dossier d’appel à candidature. Il a même dit qu’il est en train de prendre des contacts pour engager un expert allemand. Cet expert allemand va travailler avec le Dtn lorsqu’il sera nommé.

Des salaires des joueurs en question

«Il n’y a pas de clubs de ligue 1 et de ligue2 qui ne paient pas de salaires à leurs joueurs » a déclaré hier  le président Augustin Ahouanvoébla. Ces propos du président de la Fbf est une contrevérité grave. La réalité est tout autre dans la plupart des clubs béninois. Difficilement, il y a des dirigeants de club qui paient le salaire à leurs joueurs, ils sont essoufflés à force de le faire pour subvenir aux besoins de leur formation. Quand ils n’arrivent pas à payer les primes de matches à leurs poulains, ceux-ci, pour manifester leur mécontentement, refusent de s’entraîner. Cela s’est passé à plusieurs reprises dans ce championnat de première division. Les conditions de vie de certains joueurs de clubs béninois sont humiliantes. De plus, il n’existe même pas de statut pour les joueurs.

Ahouanvoébla furieux

Interrogé sur la manière dont sa communication à la Fbf est gérée, le président de l’instance faîtière du football béninois a haussé le ton. Il a déclaré qu’il ne veut pas «prendre quelqu’un qui ne peut pas concevoir et avoir une vision prospective». Il a ajouté en ces termes : « Je ne peux pas faire le travail à la place d’une autre personne. C’est pour cela qu’on me critique». De plus, pour montrer qu’il est en colère, il a affirmé que « depuis sept (07)mois qu’il est à la tête de la Fédération, il n’a même pas un secrétaire particulier». Cette exaspération du président de la Fbf ne doit étonner personne puisque sur une station de radio privée de la place, les gens ne font pas de cadeau à la nouvelle équipe dirigeante de la Fédération. Ceux-ci ne font que rappeler aux nouveaux membres du comité exécutif leurs promesses non tenues, leurs faux pas sur différents sujets et leurs tares. Or, ces différentes critiques doivent permettre à la Fédération de se corriger et d’emprunter le bon chemin qu’est le développement du sport roi béninois.

Les rencontres de la 22è journée de Ligue 1

Samedi 10

As Police # Aspac 0-0

Uss Kraké # Panthères 0-0

Dimanche 11

A.O # Dragon 2-2

Energie # Mogas 90 2-0

Asos # Buffles 0-1

Classement général

1er Aspac 38 points (+6)

2èPanthères 37 (+11)

3èTonnerre 35 (+4)

4èAs Police 34 (+8)

5èAyéma 33 (+2)

6è Buffles 33 (-1)

7èMogas 33 (-3)

8èEnergie 32 (+6)

9èUss Kraké 31 (+1)

10èDragons 30 (+1)

11è Avrankou O. 29 (+1)

12èAsos 19 (-7)