La Nouvelle Tribune

Semi-marathon de Porto-Novo : Patrice Lompo et Géraude Dossa arrachent les trophées

Espace membre

La 14ème édition du semi-marathon de Porto-Novo a vécu. Les athlètes béninois Patrice Lompo et Géraude Dossa, ont su tirer leur épingle du jeu, en arrachant les trophées de la première place de ce semi-marathon. L e 14è semi-marathon de la ville de Porto-Novo est désormais conjugué au passé.

Ce semi-marathon s’est déroulé le samedi dernier, comme chaque année, le premier samedi du mois de novembre. C’était en présence de nombreuses personnalités du monde de l’athlétisme. Deux cent trente sept (237) athlètes étaient sur la ligne de départ, mais au finish, seulement six (06), à raison de trois (03) chez les hommes et trois (03) chez les Dames, ont été primés à l’arrivée, après un itinéraire de 21 km 300. Dans la catégorie des hommes, Patrice Lompo est arrivé en tête, avec un temps de 1h 09mn 44s, suivi de Salifou Yankoro avec un chrono de 1h 12mn 59s, et Mohamed Tabé a pris la 3ème place avec un temps de 1h 33mn 00s. Quant à la catégorie des Dames, c’est Géraude Dossa qui est venue en tête, avec un temps de 1h 41mn 34s, suivie de Carole Agossou qui a fait 1h 46mn 17s, et de Farath Boucari qui a fermé la marche avec 2h 13mn 07s. En ce qui concerne les équipes, c’est Aspac B de Cotonou qui est venue en tête, suivie de l’équipe de China Hylaire. Pour la catégorie des établissements scolaires, on a en première position le CEG Honvié d’Adjarra, suivi de l’UPAO de Porto-Novo. Au terme de cette compétition, l’initiateur Goras Gaglozoun, Responsable du Centre de l’éducation, des sports arts et cultures (Cesac) à Porto-Novo, a déclaré que : «le Semapo ne mourra pas en dépit des difficultés». Il a poursuivi en ces termes : «Nous rêvons qu’au départ de la course, très prochainement, que nous ayons des Burkinabè, des Nigérians, des Kenyans, des Cubains, et plusieurs autres nationalités pour donner une dimension internationale à cet évènement sportif et culturel, qui rehausse la capitale du Bénin». Toutefois, il a précisé que le trophée «Léopold Ahoueya» n’a pu être décerné, puisqu’il est destiné aux équipes de quartier de Porto-Novo, qui étaient absentes. Dans le même ordre d’idées, le promoteur du Semapo a déploré l’absence des autorités politico-administratives et sportives. Il faut signaler que la 13ème édition du Semapo remonte à 2007, à cause de quelques difficultés.