La Nouvelle Tribune

Tournoi de football de l’Uemoa : les Ecureuils tiennent en échec le tenant du titre

Espace membre

Les Béninois ont fait une entrée timide dans La 6ème édition du tournoi de football de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (Uemoa), qui a démarré Samedi dernier en Côte-d’Ivoire. Les Ecureuils locaux du Bénin ont effectué, hier, leur première sortie dans la 6ème édition du tournoi de football de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine.

Ils ont tenu en échec, le tenant du titre de la précédente édition, les Lions locaux de la Téranga, au Stade Robert Champroux. Dans un match insipide et un jeu décousu, les Sénégalais ont, les premiers, ouvert la marque à la 29ème minute. Après l’ouverture de la marque, les Béninois ont tenté, par tous les moyens, de revenir au score, malgré le changement effectué à la 38ème minute par le duo Eustache d’Almeida et Moussa Latoundji, avec l’entrée en jeu de Ezékiel Okotchou. L’ arrivée de ce dernier dans le jeu a donné un peu de souffle à l’équipe, mais les deux sélections nationales sont allées à la mi-temps sous le score de 1 but à 0 en faveur du Sénégal. Revigorés par les consignes de leurs entraîneurs, les coéquipiers du capitaine Fousséni Lazadi sont revenus sur le terrain, à la seconde partie de la rencontre, avec de meilleures intentions. Durant les quinze (15) premières minutes de la deuxième partie, les Béninois ont mis la pression sur la défense sénégalaise. Cette défense finit par craquer à la 73ème minute, avec un but marqué contre son camp à la suite d’un centre de Louis Iréké Agbohessou. Avec cette égalisation, les protégés de Eustache d’Almeida et Moussa Latoundji ont multiplié les actions, pour aggraver le score, mais les maladresses des attaquants ne leur ont pas permis d’inscrire de nouveaux buts. Les Ecureuils ont failli être surpris par les attaquants sénégalais, à la 78ème minute, à la suite d’une contre-attaque, après un corner mal exécuté par ces Béninois. Le contre aurait été fatal pour le Bénin, si l’attaquant sénégalais n’avait pas choisi la solution individuelle, au lieu de servir un de ses coéquipiers bien placé. A la 79ème minute, la faute de main du gardien de but béninois, Saturnin Allagbé, a failli lui coûter cher. Mais, à la 82ème minute Adjaï Fêmi a raté une occasion après un loupé du défenseur sénégalais. Comme si une malédiction poursuivait l’équipe sénégalaise, un défenseur a failli inscrire un autre but contre son camp, à la 86ème minute. Malgré la détermination et la rage de vaincre qu’on a notées chez les Béninois, tout au long de la seconde période, le score est resté échangé. C’est donc par le score de 1 but partout que les Béninois et les Sénégalais ont été renvoyés aux vestiaires. Il faut signaler que, dans le groupe A, la Côte-d’Ivoire a battu le Togo par 2 buts à 1, et le Burkina Faso et le Mali se sont neutralisés sur un score nul et vierge de 0 but partout.