La Nouvelle Tribune

Can Maracaña 2013 : la Fédération rassure mais sollicite l’apport des sponsors et du gouvernement

Espace membre

 

A quelques semaines du démarrage de la 2ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) de Maracana , la Fédération béninoise de Maracaña ( Fébéma) a animé , vendredi dernier dans la salle de conférence du ministère des Sports, une conférence de presse pour rassurer les Béninois et solliciter le concours des sponsors et l’appui financier du gouvernement.

Du 16 au 18 août prochain, la ville de Cotonou accueillera la 2ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) de Maracaña, Cotonou 2013. En prélude à la compétition, la Fédération béninoise de Maracaña (Febema) a animé, samedi dernier à la salle de conférence du ministère de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, une conférence de presse pour informer l’opinion publique sur l’état d’avancement des préparatifs. Selon le président de la Febema, Philippe Totondé, la fédération et le Cocan sont officiellement prêts, virtuellement, mais ils manquent cruellement de moyens financiers et de sponsors pour les accompagner. Il a précisé que, jusqu’à ce jour, ils dépensent de leurs propres poches. C’est pour cela qu’ils sollicitent l’apport financier des sponsors, des bonnes volontés et de l’Etat. Le président Totondé n’a pas manqué d’inviter le Président de la République, Boni Yayi, à venir jouer le Maracaña et que son maillot est prêt . «On veut le voir sur le terrain, afin qu’il dévoile son savoir-faire» a-t-il insisté. Le 1er vice-président de la Febema sollicite l’adhésion des Béninois et l’accompagnement du gouvernement, pour que l’événement soit une réalité et une réussite.

Ainsi, ont déclaré les organisateurs de la Can du Maracaña : «…C’est au niveau de l’enveloppe financière que nous ne savons pas ce que le ministère veut nous donner». Quant au représentant du ministre des Sports, le Directeur des Sports pour Tous (Dst), il a affirmé que «le ministre a introduit une communication en Conseil des ministres, pour que la compétition soit autorisée. Il a ajouté que le ministère va accompagner financièrement l’organisation de la Can du Maracaña. A propos de l’intérêt que le gouvernement porte à cette compétition , il a dit que cela peut apporter des devises au Bénin et peut, dans une certaine mesure entraîner l’engouement au sein de la population à pratiquer cette discipline réservée aux seniors et aux vétérans. Pour les sceptiques du nombre de pays participants, il a rassurés que même si c’est cinq pays, l’événement aura lieu, et ensuite sera relayé dans chacun des pays. Rappelons qu’à part le Bénin, la Côte-d’Ivoire, le Niger, le Burkina-Faso et le Togo, ont déjà confirmé leur participation effective à la Can du Maracaña. Les Béninois de leur côté se préparent activement.

L’innovation de la Can

 Pour offrir un bon séjour à ses hôtes, la Febema entend associer l’utile à l’agréable. Selon le Secrétaire Général de la Febema, il y aura un volet culturel. Pour ce volet culturel, on aura un village de la Can. A l’intérieur de ce village de la Can, une soirée de gala sera organisée à l’endroit des participants de la compétition. Des artistes venus du Bénin, de la Côte-d’ Ivoire, du Togo, du Niger, entre autres, viendront faire des prestations.

Comme on le constate, la Febema n’a pas voulu faire les choses à moitié. Elle veut montrer aux autres pays qui prennent part à la Can, que le Bénin est très fort également dans l’organisation des soirées de détente. Ce genre d’innovation se passe souvent en marge de la Coupe d’Afrique des Nations de football. Le Cocan du Maracaña, Cotonou 2013, a juste voulu montrer l’hospitalité légendaire du peuple béninois, et dans une certaine mesure ses richesses culturelles.

Un logo plein de sens

 Pour clore la conférence de presse, le président de la Febema, Philippe Totondé a dévoilé aux journalistes le logo de la Can de Maracaña, Cotonou 2013. Selon le président, ce logo représente un terrain-type, frappé des couleurs vert, jaune et rouge, sur lequel se trouve le Maracaña. Pour lui, ces trois couleurs symbolisent la fraternité et l’amitié. Aussi, on voit sur le logo du Maracaña, une personne en train de jouer le ballon. Le Cocan Cotonou 2013 est également inscrit sur ce  logo