La Nouvelle Tribune

3è édition du tournoi international de judo Cotonou 2013 : 12 médailles pour les Béninois

Espace membre

 

Ils sont venus de quatre pays de la sous-région, ces judokas qui ont tenu en haleine le public béninois qui s’est déplacé ce samedi au Palais des sports de Kouhounou à Cotonou, pour soutenir les athlètes de la 3è édition du tournoi international de judo Cotonou 2013  (Tijco).

Nombreux étaient attendus, mais peu sont venus au rendez-vous de Cotonou. Et pour ce tournoi international de judo, organisé samedi dernier par le Bénin, cinq pays ont fait le déplacement de Cotonou: la Côte-d’Ivoire, le Nigeria, le Ghana, le Togo et le Congo Brazzaville. Pendant une journée, les judokas béninois se sont coltinés leurs homologues de ces cinq pays. Sous la bénédiction de la Fédération internationale de judo, avec la présence de Hendrik Plugge, les officiels, les athlètes et la Fédération Béninoise de Judo ont fait vivre au public quelques combats plaisants. Le Bénin a réussi à accrocher 12 médailles, dont un seul en Or. Et c’est Dossou-Yovo Celtus (- 90 kg) qui a réussi cet exploit. L’homme attendu, Gnanhoui Jacob (- 70 kg)  n’a pas décroché l’Or dans sa catégorie. Blessé avant la compétition, il s’est véritablement échiné pour se débarrasser d’un teigneux et combatif Congolais, Gami Mabas Sorel, et accéder à la finale. Devant le Nigérian Eniafe Alabi, il n’a pu rien faire.

Au terme de ce tournoi, c’est le Nigeria qui fait la meilleure moisson, avec 9 médailles dont 6 Or et 3 Argent. Il est suivi de la Côte-d’Ivoire avec 6 médailles, dont 2 Or

L’expert hollandais Hendrik Plugge de l’Ifj renforce le niveau des officiels

En marge de cette 3ème édition du tournoi International de Cotonou, la Fédération Internationale de Judo (IFJ), par intermédiaire de son émissaire, l’expert Hendrik Plugge, a donné ce dimanche 21 juillet, une formation de renforcement de capacités aux officiels et arbitres de tout les pays présents à la 3ème édition du Tijco. Pendant cette formation, ses derniers ont pris contact avec les nouvelles règles de cet art, dont beaucoup de pays n’ont pas encore connaissance. L’Expert Hollandais a tout de même saisi l’occasion de cette formation, pour revenir sur certaines erreurs commises par ses derniers au cours du Tijco 2013. Il a, dès lors, mis un accent particulier sur certains combats dont celui qui a opposé en finale le Béninois Jacob Gnanhoui et le Nigérian Eniafe Alabi, qui devrait être disqualifié si l’arbitre avait eu la notion des nouvelles règles de l’IFJ. C’est pour ça qu’il a convié ces officiels à fournir plus d’intérêt à cette formation, avant les prochains championnats mondiaux qui tiendront compte rigoureusement des nouvelles règles du jeu. Sans oublier les experts de la France et de la Russie qui ont honoré de leur présence le Tijco 2013.

Rodrique Kpotchemé distingué

La Fédération Internationale de Taekwondo a, par l’intermédiaire du grand-maitre Pierre Ogoudjobi, reconnu, ce même samedi, les mérites du président Rodrique Kpotchemè, pour ses efforts en faveur des arts martiaux en Afrique, et surtout pour le Judo au Bénin. Par cette distinction, le président de la Fbj promet de se donner d’avantage, pour que ce mérite donne encore plus d’échos. A noter que tous les chefs de délégation ont reçu une attestation de participation.