La Nouvelle Tribune

Finale mondial U20 - France # Uruguay : les Bleuets en Or pour la première fois

Espace membre

Pour succéder au Brésil et soulever le premier trophée de son histoire dans la catégorie des U20, la France a du se coltiner une équipe d’Uruguay jusqu’aux tirs aux buts, samedi dernier dans la soirée, à Istanbul.

Ils n’ont pas été fringants durant toute la compétition, ces Bleuets qui entrent dans l’histoire. Pour décrocher ce premier trophée pour la France, le lendemain des quinze ans du sacre des seniors (France 98), l’équipe de France emmenée par Paul Pogba (meilleur joueur de la compétition) s’est remis à son gardien. Le géant (1,92 m) d’origine Philippine et troisième gardien du Paris-Saint-Germain, Alphonse Aréola, a sauvé la maison des Bleuets et a permis à l’équipe d’atteindre son rêve.  Bousculés, pressés et frustrés par une Celeste parfaitement organisée, Aréola a préservé le rêve, à plusieurs reprises dans le temps réglementaire, notamment après une erreur de Naby Sarr dans sa surface (21e). La Celeste a beau dominé la première partie, mais elle a vu les Bleuets plus organisés en deuxième période. Et si le score, au terme des 120 minutes, était vierge, c’est plus à cause des imprécisions des joueurs français dans les trente derniers mètres.

Et, au bout d’une rencontre tactique, physique et âprement disputée, il a fallu les épreuves des tirs aux buts pour départager les deux équipes. Pogba, Jordan Veretout, Axel Ngando et Dimitri Foulquier ont tous marqué leur penalty. Mais, il a fallu deux arrêts de l’homme providentiel de cette rencontre, Aréola, pour faire monter la France sur le podium et atteindre le graal tant rêvé et jamais atteint. Cette génération 1993 a répondu aux attentes, car elle était source de beaucoup d’espoirs. L’équipe d’Uruguay, vaillante et  surprenante, n’aura pas eu suffisamment de cran pour barrer la route à la France qui avait une chance inouïe de décrocher ce trophée, en l’absence des ténors comme le Brésil et l’Argentine.

Les Black Starlets en Bronze

La seule équipe africaine, rescapée des huitièmes de finale, repêchée parmi les meilleurs deuxième des phases de poules, le Ghana, a bouclé en beauté sa participation à ce mondial des U20, en rappelant à l’Irak qu’il reste une des meilleures nations dans cette catégorie. Lors de la petite finale jouée samedi, les Black Starlets ont balayé une équipe Irakienne (3-0) dominatrice en première période, mais assez brouillonne tactiquement. Contre le coup du jeu, Joseph Attumah a ouvert le score (1-0, 35’).

Et cette ouverture a eu le mérite d’être le déclic d’une montée en puissance d’une équipe ghanéenne bien remise de sa défaite en demi-finale, mercredi dernier contre la France (2-1). Le second but est venu juste avant la mi-temps, quand le meilleur buteur du tournoi Ebenezer Assifuah (6 buts) a décidé d’entrer dans la danse en prenant l’ascendant  sur deux adversaires, avant de frapper au but (2-0, 46’). Malgré les tentatives des Irakiens, ce sont les vice-champions d’Afrique qui vont alourdir la marque. Sur un contre, le remuant Frank Acheampong, bien lancé par Aboagye, bat le gardien adverse (3-0, 78’). Le Ghana termine ainsi le tournoi avec une médaille de Bronze.

Les récompenses individuelles

Ballon d’Or adidas: Paul Pogba (France)

Ballon d’Argent adidas: Nicolas Lopez (Uruguay)

Ballon de Bronze adidas: Clifford Aboagye (Ghana)

Soulier d’Or adidas: Ebenezer Assifuah (Ghana / 6 buts, 0 passes décisives)

Soulier d’Argent adidas: Bruma (Portugal /5 buts, 2 passes décisives) 

Soulier de Bronze adidas: Jesé (Espagne / 5 buts, 1 passe décisive)

Gant d’Or adidas: Guillermo De Amores (Uruguay)

Prix du Fair-play de la FIFA : Espagne