La Nouvelle Tribune

Fédération béninoise de football : la Fifa demande au président Anjorin Moucharafou le respect des textes

Espace membre

Un premier camouflet pour le président de la Fédération Béninoise de Football (Fbf), Anjorin Moucharafou, dans le bras de fer qui l’oppose aux autres membres du Comité exécutif, après le facsimilé envoyé par la Fifa le 04 juillet 2013 à Anjorin, concernant la Commission électorale et prochaines élections de la Fbf.

« ... Nous vous conseillons de reprendre au plus tôt le Congrès ordinaire interrompu le 05 juin 2013 et de le finaliser selon l’agenda prévu, qui comprend l’adoption du code électoral et l’élection de la Commission électorale». C’est un extrait du facsimilé envoyé le 04 juillet 2013, par la Fédération Internationale de Football Association (Fifa) au président de la Fédération Béninoise de Football (Fbf), Anjorin Moucharafou. Comme on le constate, c’est la première fois que la Fifa n’est pas allée dans le même sens qu’Anjorin. En sommant ce dernier de respecter les textes régissant la Fbf, notamment la reprise de l’assemblée générale ordinaire du 05 juin dernier, l’instance faîtière du football international est en train de lâcher le camp Anjorin . Ce revirement spectaculaire de la Fifa pourrait être certainement dû à la ténacité et à la résistance des autres membres du Comité exécutif de la Fbf, qui ne parlent plus le même langage que le président Anjorin.

Attention au piège de la Fifa

«Nous vous conseillons de reprendre au plus tôt le Congrès ordinaire interrompu le 05 juin 2013». Dans cet extrait, le groupe de mots «reprendre au plus tôt» que la Fifa a utilisé n’est pas clair. On se demande si ce n’est pas un piège que l’instance faîtière est en train de tendre à ceux qui se rebellent contre le président actuel de la Fédération. Or, au Cameroun, cette même Fifa a donné une date butoir à tous les protagonistes, pour s’entendre, pour revenir à la normalité. Mais, dans le cas du Bénin, la Fifa reste vague sur le délai limite à ne pas dépasser par Anjorin et son groupe. Une clarification est plus que nécessaire de la part donc de la Fifa.

L’intégralité du Facsimilé de la Fifa à Anjorin

Facsimilé
Fédération Béninoise de Football
M.Moucharafou Anjorin
Président
Fax + 229 20215455
Zurich, 4 Juillet 2013
SG/tre/pco
Commission électorale et prochaines élections de la Fédération Béninoise de Football
Monsieur le Président,

 Nous nous référons aux différents courriers et conversations que nous avons échangés récemment au sujet de la problématique de la Commission électorale de la Fédération Béninoise de Football (FBF),

Nous avons ainsi pris note des différends ayant émaillé le Congrès ordinaire de la FBF du 05 juin 2013 notamment sur les prérogatives du Comité Exécutif ou du Congres au sujet de la Commission électorale qui sera chargée de mener à bien les élections des nouveaux dirigeants de la Fbf. L’article 65 al 2 des statuts de la FBF parait clair à cet égard en stipulant que « La Commission Electorale permanente est composée de membres élus au Congrès, proposés par le Comité Exécutif….. » Dès lors, nous sommes d’avis que le Comité Exécutif doit proposer plusieurs noms selon un principe par exemple de deux candidats par siège et que le Congres élise ceux qu’il estime le plus qualifiés. Le mode d’élection peut prévoir un système à majorité relative avec un seul tour (ex : les 10 premiers ayant obtenu le plus de vote) ou un mode de scrutin à plusieurs tours.

Nous vous conseillons de reprendre au plus tôt le Congres ordinaire interrompu le 5 juin 2013 et de le finaliser selon l’agenda prévu qui comprend l’adoption du code électoral et I ‘élection de la Commission électorale. Au vu de la controverse du sujet du délai statutaire pour la mise en place de la Commission électorale (le code électoral standard de la FIFA mentionne 6 mois avant la tenue des élections et le projet de code de la FBF reprend le même délai de 6 mois), il est tout à fait possible de réduire ce délai pour autant que le Congres l’accepte .Ainsi, est-II envisageable que ce délai soit raccourci pour les seules prochaines élections et qu’II soit ensuite respecté dans le futur. Il s’agit tout simplement de le formuler dans le code qui sera adopté.

Finalement et en ce qui concerne la question des délégués légitimés à participer au Congrès soulevée dans votre courrier, elle doit être réglée selon les statuts de la FBF ou des membres.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

FIFA
Jérôme Valcke
Secrétaire Général
cc : Confédération Africaine de Football