La Nouvelle Tribune

Préparation des Ecureuils : Séidath et Omotoyossi reprennent les entraînements

Espace membre

Après tous les remous, Manuel Amoros a fini par prendre dans son groupe Omotoyosssi et Séïdath. Jodel est annoncé pour rejoindre l’effectif, afin que les Ecureuils puissent préparer dans la sérénité le match contre l’Algérie.

Les Ecureuils du Bénin ont retrouvé une apparente sérénité pour préparer le match contre les Fennecs de l’Algérie comptant pour la 4è journée des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014. Depuis vendredi, Séïdath Tchomogo a repris les entraînements avec le groupe. Il a profité du forfait de l’excentré gauche de 11 Créateurs, qui se prépare pour rejoindre le club français de Bordeaux, David Djigla. Il s’est blessé lors d’un match de championnat à Savalou et est indisponible pour deux semaines. Mais, Séïdath n’est pas le seul des trois rejetés par Amoros à rejoindre les Ecureuils du Bénin. Razack Omotoyossi aussi a été réintégré par Manuel Amoros, en attendant l’arrivée du ministre des Sports (en mission hors du territoire national) et d’Anjorin Moucharafou. Et cela sonne comme un camouflé pour le technicien français. Pour une fois qu’il a osé hausser le ton et dire non au président de la Fédération, il a fini par se ranger sur de fallacieux prétextes. On ne comprend pas pourquoi on prend Séïdath qui est un milieu axial, pour pallier l’absence de Djigla. On comprend moins l’intégration d’Omotoyossi qui durant onze (11) mois n’a pas disputé un match de 90 minutes de haut niveau, encore qu’il n’a pas fait objet d’entraînements structurés durant cette période. Mais, c’est peut-être le canular qu’il a trouvé pour intégrer celui qu’il a tant désiré. Car, sur insistance de Manuel Amoros, les Ecureuils vont reprendre l’entraînement avec dans leur rang Jodel Dossou. Après plusieurs coups de fil de l’entraîneur qui n’a pas cessé de manifester son intérêt pour le joueur, le sociétaire du Club africain de Tunis a payé lui-même son billet d’avion et est venu à Cotonou. Il a rejoint le groupe dans la soirée d’hier, à Novella hôtel de Porto-Novo. Si cela peut permettre à l’équipe de se préparer dans la sérénité, tant mieux, car les Béninois veulent bien fêter une victoire au soir du 9 juin prochain, même si c’est sans Mouri blessé et indisponible du 21 mai au 21 juillet 2013 (selon la fiche envoyé par son club Nîmes Olympique).