La Nouvelle Tribune

Championnat national de maracaña : c’est parti pour la phase départementale

Espace membre

 

Sur des engagements prises par les arbitres et les joueurs, le président de la Fédération béninoise de maracaña, Philippe Totondé, avec à ses côtés le représentant du ministre des Sports, a lancé, samedi sur l’esplanade intérieure du Stade de l’Amitié, la phase départementale du premier championnat national de cette discipline.

Ce n’est pas toujours, ni souvent, qu’on retrouve l’ancien ministre de la Justice et candidat malheureux de la présidentielle 2011, Victor Prudent Topanou, sur un stade pour une activité sportive. Mais, samedi dernier, il était au Stade de l’Amitié de Kouhounou pour le lancement de la phase départementale du tout premier championnat national de maracaña. Comme pour dire que c’était une fête qu’il ne fallait surtout pas rater. Et c’est vrai que l’esprit de solidarité, de convivialité et surtout les retrouvailles, ont été célébrés. A l’image d’Aïssi Darius (ancien défenseur des Requins de l’Atlantique), de Domingo Hermes (ancien joueur des Requins), de Pamphile Ouinssavi (ancien défenseur du Mogas 90) ou de Philipe Téko (ancien latéral gauche de l’équipe nationale du Bénin), tout le monde a vécu, à l’unisson, les fondements du Maracaña. Avec un public composé des amoureux du cuir rond, des personnalités du sport au Bénin, et des curieux, l’ambiance a été bon enfant et quand l’hymne nationale a retenti, on a pu se rendre compte qu’il ne faut pas grand chose pour que la jeunesse puisse s’épanouir.

Pour le côté officiel de ce lancement, c’est le représentant des arbitres, Alex Gbaguidi, qui ouvre la cérémonie par l’engagement solennel de ses pairs à respecter les règles du maracaña dans l’intégrité et en toute conscience. S’ensuit celui des joueurs, fait par le confrère Pascal Hounkpatin, qui jure que les joueurs s’adonneront uniquement au jeu en se faisant plaisir et en faisant plaisir au public. Quant à Philipe Totondé, il a relevé que le Bénin vient de se doter d’un championnat de maracaña. Une chose qu’aucun pays en Afrique, sauf la Côte-d’Ivoire, n’a encore. Il pense que c’est le creuset  légal pour les anciens joueurs de s’exprimer, avant de placer cette 1ère édition sous le signe du Fair-play. Pour sa part, le représentant du ministre des Sports, Hector Houégban, a encouragé cette fédération vieille de six mois, avec l’espoir qu’au terme des trois mois que vont durer ce championnat, le Bénin puisse se doter d’une équipe compétitive pour défendre ses couleurs lors de la 2è édition du championnat d’Afrique qui va se jouer à Cotonou en Août prochain.

Les matches joués (1ère journée)

Seniors

2Afac # Godomey Mc 0-1

Raf # Hesnault 3-0

Vétérans

Abaf # Hesnault 2-1

Raf # Abaf 3-0