La Nouvelle Tribune

Aubameyang, meilleur joueur africain de Ligue 1

Espace membre

 

Le gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Saint-Etienne) a été élu, hier, meilleur joueur africain de la ligue 1 français. Plébiscité par les votants, il succède au marocain Younès Belhanda pour ce prix Marc-Vivien Foé.

Destiné à récompenser le meilleur joueur africain de Ligue 1, le prix Marc-Vivien Foé a connu hier son cinquième lauréat. Pierre-Emerick Aubameyang a visiblement marqué les esprits cette saison. Les 68 journalistes qui devaient se prononcer pour cette 5è édition de ce prix organisé conjointement par Rfi et France 24, ont plébiscité le franco-gabonais natif de Laval (Mayenne). Avec 209 points, il devance largement le Camerounais Nicolas Nkoulou qui évolue à Marseille (81 points), et le Burkinabè Jonathan Pitroipa qui a porté aux bouts de ses souliers Rennes en début de saison (35 points). Les votants devaient choisir trois noms et leur attribuer successivement, 5, 3 et 1 points. L’international gabonais né le 18 juin 1989 (23 ans) est le deuxième meilleur buteur du championnat de France, avec 19 réalisations, derrière le Suédois du Paris Saint Germain, Zlatan Ibrahimovic (27 buts). Titulaire à 34 reprises en Ligue 1 cette saison, avec un titre avec la Coupe de la Ligue, il est le fer de lance des Verts de Saint Etienne. Rapide, bagarreur avec une bonne palette technique et une vision de jeu assez remarquable, il aura portée les Verts jusqu’à la 6è place du championnat à deux journées de la fin.

Une jeune carrière

Pour Pierre - Emerick Aubameyang, le football c’est une affaire de famille. Son père, Pierre Aubameyang, est un ancien footballeur international gabonais qui a évolué pendant de nombreuses années en France. Ses frères, Willy Aubameyang et de Catilina Aubameyang, sont également footballeurs professionnels. Au cours de sa jeunesse, Pierre-Emerick Aubameyang a évolué dans de nombreux clubs, suivant la carrière de son père. Il joue ainsi successivement à Laval, à Toulouse, à Nice, à Rouen et en Colombie. Pour des problèmes administratifs, il quitte le Havre où il évoluait, pour rejoindre Bastia. Pierre Aubameyang, son père, lui fait alors la promesse de le proposer au Milan Ac s’il marquait au moins six buts. Le club corse ne souhaitant pas le conserver, il rejoint le club lombard à l’été 2006.

Hommage à Marc-Vivien Foé

Le prix porte depuis 2011 le nom de Marc-Vivien Foé, en hommage au joueur camerounais, décédé le 26 juin 2003 sur la pelouse du stade de Gerland à Lyon, lors d’un match entre les Lions indomptables et la Colombie (coupe de confédération). Agé de 28 ans, Marc-Vivien Foé avait porté en France les couleurs du Racing Club de Lens et de l’Olympique lyonnais, laissant le souvenir d’un footballeur exemplaire et unanimement apprécié.

Parcours professionnel

Milan Ac (2008-2011)

Dijon Fco (2008-2009)

Lille Osc (2009-2010)

As Monaco (2010-2011)

As Saint-Etienne (depuis 2011)

Sélection en équipe nationale

France espoirs (2009)

Gabon olympique (2012)

Gabon (2009)

Liste des finalistes pour le Prix Marc-Vivien Foé 2013

Aymen Abdennour (Tunisie, Toulouse FC)

Kossi Agassa (Togo, Stade de Reims)

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon, Saint-Etienne)

André Ayew (Ghana, Olympique de Marseille)

Foued Kadir (Algérie, Valenciennes puis Olympique de Marseille)

Wahbi Khazri (Tunisie, Bastia)

Saber Khlifa (Tunisie, Evian-Thonon-Gaillard)

Nicolas Nkoulou (Cameroun, Olympique de Marseille)

Jonathan Pitroipa (Burkina-Faso, Stade Rennais)

Alaixys Romao (Togo, FC Lorient puis Olympique de Marseille)

Alain Traoré (Burkina Faso, FC Lorient)

Palmarès du Prix Marc-Vivien Foé

2013 Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)                                                                                  

2012 Younès Belhanda (Maroc)

2011 Gervinho (Côte d’Ivoire)

2010 Gervinho (Côte d’Ivoire)

2009 Marouane Chamakh (Maroc)