La Nouvelle Tribune

Eventuelle défaite des Ecureuils du Bénin à Alger : Manuel Amoros prépare psychologiquement les Béninois

Espace membre

A vingt (20) jours du match contre les Fennecs de l’Algérie, comptant pour la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014, les Ecureuils du Bénin n’entameront leur préparation qu’à partir du 18 mars prochain.

Le sélectionneur national, Manuel Amoros, à travers ses diverses sorties, a dégagé toutes ses responsabilités dans ce qui est en train de se passer actuellement.

Le 26 mars prochain, à Alger, les Ecureuils du Bénin affronteront les Fennecs de l’Algérie pour le compte de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014. Ce match est d’une importance capitale dans la mesure où le Bénin, premier de son groupe avec quatre (04) points, aura la lourde tâche de conserver cette première place. Mais, cette tâche s’annonce difficile pour les Béninois, car les Fennecs de l’Algérie, après une participation catastrophique à la 29ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Afrique du 2013 veulent redorer leur blason. Cela passe donc par une victoire sur le Bénin le 26 mars prochain. Or, du côté des Béninois, on n’y travaille pas pour. C’est pour cela que, pour se mettre à l’abri des critiques, le sélectionneur national, Manuel Amoros, a déclaré tout récemment qu’il ne croit qu’on «va lui reprocher une nouvelle défaite». Cela montre qu’il est en train de dégager toute responsabilité, ce qui pourrait arriver au lendemain du résultat du match Algérie # Bénin.

Lors de son intervention, il y a plus de trois semaines, sur la radio Atlantic Fm dans l’émission sportive «Week-end sport», Amoros, accusé de ne pas déposer un plan de préparation au lendemain de l’élimination des Ecureuils du Bénin de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2013, le 17 juin 2012 au stade de l’amitié de Kouhounou, a catégoriquement balayé du revers de la main cette assertion. «Le 28 juin 2012, j’ai remis au président Anjorin un programme de préparation. Ce programme est fait pour superviser en Afrique du Sud les matches de l’Algérie et du Mali, ainsi qu’un autre programme pour la préparation des Ecureuils avec des matches amicaux prévus pour être joués en octobre, novembre, décembre 2012 et février 2013 » a déclaré l’entraîneur des Ecureuils du Bénin. Pour étayer son affirmation, il a affirmé que ses « programmes sont remis en cause » et qu’on ne lui a pas donné des explications ». « Chaque fois que je vais voir le président, il me parle toujours qu’il  n’y a pas de sous» a-t-il fait signifier. Il faut que les gens sachent que «puisque j’ai déposé le programme depuis le 28 juin 2012, je n’ai pas le retour. Alors, je ne suis pas le fautif». C’est le devoir d’honnêteté et de la droite qui le pousse à ne plus se taire sur certaines situations. De plus, au cours d’une conférence de presse qu’il a donné, à Porto-Novo, il a affirmé que le Onze national sera mis au vert du 18 au 25 mars prochain.

Ces différentes déclarations et démarches envers les férus du cuir rond montrent que l’entraineur est en train de les préparer psychologiquement pour qu’on ne lui fasse pas porter le chapeau en cas de défaite des Béninois devant les Algériens.

Une semaine de préparation insuffisante

 Les Ecureuils du Bénin n’ont plus joué ensemble, il y a plus de dix (10) mois. Et pour croiser les crampons avec les Fennecs de l’Algérie, revenus fraîchement de la Can Afrique du Sud 2013, le sélectionneur national, Manuel Amoros, n’a trouvé qu’une semaine pour préparer son équipe. Cette seule semaine ne suffira pas pour revoir les automatismes des joueurs, et travailler sur la cohésion et le collectif de l’équipe nationale. Le match du 26 mars prochain ne sera pas une partie de plaisir pour Amoros et ses poulains. Les Béninois auront certainement de mauvaises conditions physiques, faute d’avoir disputé beaucoup de matches amicaux. Alors qu’en face, l’équipe algérienne est prête physiquement avec des joueurs en jambes. Le Capitaine Stéphane Sessègnon et ses coéquipiers doivent prier constamment pour ne pas ramasser un paquet de buts en Algérie. Avec tout ce qui se passe actuellement, Amoros n’a-t-il pas une part de responsabilité ?