La Nouvelle Tribune

Les Lions de la Teranga éliminés dans la honte

Espace membre

Au cours d’un match qui n’aura duré que 74 minutes  et où Drogba a eu juste  le temps, ce samedi au stade Léopold Sedar Senghor, de sceller définitivement le sort des Lions sur deux coups de pieds arrêtés (52è et 72’), les supporters sénégalais ont plombé ce qui devait être une fête pour montrer une très vilaine image du football africain.

L’enjeu aura tué le jeu dans une rencontre où les Lions de la Téranga devaient remonter un handicap de 2 buts (2-4 à Abidjan au match aller) devant des Eléphants de la Côte d’Ivoire en match retour du dernier tour qualificatif à la Can Afrique du Sud 2013. Et L’image de la 74è minute que nous a montré Lc2 Afnex qui assurait la retransmission en direct du match a fait reculer le football africain de deux décennies. Le spectacle était honteux et sans doute désobligeant pour tous les amateurs du foot africain. Les vandales ont semé la terreur en créant une émeute dans les tribunes. On pouvait voir du feu, des jets de projectiles et un remue-ménage spectaculaire qui a obligé l’arbitre à arrêter la rencontre. Et la certitude de reprendre la rencontre disparaissait au rythme des minutes qui s’égrenait. Et on a dû fait venir en voiture des agents de sécurité pour former un cordon sécuritaire afin d’évacuer les joueurs des deux équipes et le quatuor arbitral de la pelouse. Au moment où les reporters de Lc2 Afnex rendaient l’antenne après une demi heure d’attente, un attroupement s’était formé sur la pelouse verte et attendait de voir la suite.

Au vu de ce sombre tableau présenté par les Sénégalais, on se retrouve encore à se demander si ces derniers n’ont toujours pas compris qu’ils n’ont pas encore d’équipe. Même avec quelques individualités, il faudra du temps pour remplacer un certain Kalilou Fadiga capable de faire des remontées balle aux pieds, où de trouver des excentrés à la hauteur de Diouf ou encore Camara. Et avant cette fameuse 74’, les Sénégalais ont mis du cœur à l’ouvrage. Ils ont donné ce qu’ils pouvaient en assiégeant constamment le camp ivoirien et en contraignant les Eléphants à ne devoir leur salut qu’à des contres comme celui hautement mené par Gervinho peu avant l’ouverture du score à la seconde période. Le Gunners, sur une accélération à la réception d’une balle dans sa moitié de terrain, a laissé trois défenseurs sénégalais sur le carreau avant de mal doser sa passe. Les deux autres contres qui ont suivi ont été fatals. Gervinho sert Yaya Touré qui élimine son vis-à-vis avant d’être fauché dans les trente derniers mètres du camp adverse. Le coup franc du Capitaine Didier Drogba est allé se nicher au fonds des filets sénégalais (1-0, 52’). Suite à une balle relâchée par le gardien des lions, un défenseur tombe et touche la balle de la main. L’arbitre indique le point de penalty et Drogba se charge de punir le gardien sénégalais pour sa légèreté (2-0, 72’). L’espoir a disparu pour de bon car, le Sénégal n’avait pas les armes pour revenir dans la partie. Et les Lions ne seront pas en Afrique du Sud et devront attendre la sanction inévitable de la Confédération africain de football (Caf).