La Nouvelle Tribune

Deux nageurs représentent le Bénin à Nairobi

Espace membre

Pour la 12ème  édition du championnat d’Afrique de natation qui se déroule depuis lundi en Nairobi au Kenya, le Bénin a finalement envoyé deux nageurs pour défendre le drapeau national.

L’accouchement aura été pénible pour les membres de la Fédération béninoise de natation (Fbn) et pour le ministère des sports. Et pour les athlètes qui ont foulé le sol kenyan, c’est le soulagement. Tant ils ont espéré avoir les moyens pour ce rendez-vous de la natation qu’ils ont fini par se résoudre à accepter le sort qui leur était réservé, celui de se faire compter l’événement.  Mais après diverses tractations, des pieds de grue des jours durant et des coups de fils dans tous les sens, le Bénin a pu se faire représenter pour la messe continentale de l’eau. Deux nageurs ont pu prendre le vol pour Nairobi parmi les quatre qui ont participé à la mise au vert de deux semaines organisée par la Fbn et qui a pris fin vendredi dernier. Il s’agit de Jules Bessan (meilleur nageur béninois de l’année) et de Wilfried Tévoèdjrè (2è derrière Bessan) ayant représenté le Bénin aux derniers Jeux Olympiques de Londres. Pour un déplacement qui devait s’effectuer depuis samedi, ce n’est que dans la nuit du lundi dernier que  Wilfried Tévoèdjrè et une délégation conduite par le secrétaire général de la Fédération ont pu s’envoler pour le Kenya à bord d’Air Kenya.

Calvaire…

Alors que les hostilités ont démarré le lundi et doivent prendre fin le 16 prochain, c’est dans la nuit du mardi que Jules Bessan a pris son vol. Il sonnait environ 18 heures 20 minutes ce lundi quand on l’a contacté pour lui signifier qu’il devait prendre un vol pour Nairobi à 23 heures. Arrivé à l’aéroport, il s’est vu remettre son billet par le secrétaire général de la Fédération qui l’abandonna aussitôt pour prendre son vol avec Tévoèdjrè sans aider l’athlète à remplir les formalités d’usage. Et à la grande surprise, on annonce à Jules Bessan que l’embarquement est fini. S’étant renseigné, on lui a fait comprendre qu’il n’avait pas répondu à l’appel lorsqu’on demandait d’embarquer. Mais chose curieuse, quand les agents de la compagnie chargée du voyage ont vérifié sur leur ordinateur la liste de ceux qui doivent embarquer, le vol de Jules Bessan était programmé pour le lendemain. Alors pourquoi l’a-t-on tourné en bourrique? C’est seulement dans la nuit du mardi qu’il a pris le vol pour y aller.

Conséquence…

Déjà que le départ du samedi a été avorté faute de moyens, il était de notoriété publique que la compétition avait démarré sans les Béninois. Donc, nos deux nageurs ont raté certaines épreuves. Ce faisant, on amenuise la chance du Bénin dans la compétition alors que le nombre de représentants était déjà réduit. Mais, en plus Jules devra rater encore d’autres épreuves. Pour l’heure, les deux athlètes béninois sont en terre kenyane et ont rattrapé le train en marche.

C’est mal parti pour les nageurs béninois

Le championnat d’Afrique de natation qui a démarré à Nairobi a mal commencé pour les deux nageurs béninois. La première épreuve à laquelle ils ont pris part hier ne leur a pas souri. Sur le 100 m nage livre , ils sont arrivés parmi les derniers. Wilfried Tévoèdjrè est classé 16è avec un chrono de 1’08’’69. Il est suivi de son compatriote  Jules Bessan, classé 17è avec un temps de 1’08’’74. L’entrée en compétition n’a donc pas été fameux peut-être à cause de la fatigue car les nageurs n’ont par rejoint à temps la capitale kenyane.