La Nouvelle Tribune

Les Ecureuils juniors affrontent les Eléphanteaux dimanche

Espace membre

Initialement prévue pour le dimanche 29 juillet dernier, la rencontre entre les juniors du Bénin et ceux de la Côte d’Ivoire, aura lieu dimanche prochain au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo.

Pour le comité exécutif de la Fédération béninoise de football, le match du dimanche qui oppose les Ecureuils juniors et les Eléphanteaux est celle de toutes les attentes.  Le but du match  est de prouver à tout le monde qu’un travail sérieux a été fait au niveau de la préparation des jeunes. Après l’échec des seniors, tous les regards sont désormais  tournés vers les juniors.  On comprend alors ce dévolu porté à leur égard par les dirigeants de la Fbf qui ont fait jouer beaucoup de matches amicaux aux joueurs. En effet, les Ecureuils ont affronté  respectivement les juniors du Ghana (1-1), de  Centre Liberty (2-1),  le Mogas 90 (1-1), Onze Créateurs (2-1), Dimension Foot (0-0 ) et une sélection de Comè (3-0). Dimanche dernier, ils ont battu (4-2) l’Association sportive du port autonome de Cotonou (Aspac) par 4 buts à 2. Une préparation qui ressemble à un long périple. Ceci, pour permettre aux joueurs qui sont sans compétition de retrouver leur forme. Même, mille matches amicaux ne valent pas un match de compétition. De plus, la préparation a été arrêtée après l’arrêt rendu  de la Cour d’appel de Cotonou avant d’être repris vendredi dernier. Pour qui connaît la Côte d’Ivoire et sa culture de la formation des jeunes, on peut aisément s’attendre à ce que les Ecureuils juniors même à domicile, ait une mission presque impossible. Le saupoudrage qu’on tente de faire est purement et simplement pour dilapider une fois encore les fonds du contribuable. Si déjà, le ministre des sports a cherché à en savoir plus sur l’âge des joueurs sélectionnés par l’entraîneur Ulrich Alohoutadé, c’est qu’il y a des soupçons. D’ailleurs, Didier Aplogan n’a pas caché qu’il a reçu des informations qui font état de ce qu’une dizaine de joueurs ont dépassé l’âge requis. Alors, le Bénin ira encore en aventure face à des Eléphanteaux qui fouleront le sol de Cotonou demain.