La Nouvelle Tribune

18èmes championnats seniors d’Afrique d’athlétisme : dur apprentissage pour les Béninois

Espace membre

 

La deuxième journée des 18èmes  championnats seniors d’athlétisme qui se déroulent à Porto-Novo s’est achevée hier sur deux qualifications pour les finales sur six possibles pour les Béninois.

Le Bénin n’a pas encore gagné de médaille lors de ces 18èmes championnats seniors d’Afrique d’athlétisme de Porto-Novo. Hier, devant des gradins vides et un temps humide, ils n’ont pas eu la baraka nécessaire pour défier les athlètes des autres pays. Sur le 100 m dames, les Béninoises ont été éliminées en demi-finales. Rachidath Oroy et Benjamine Padonou avec respectivement 12’’97 et 12’’35 sortent toutes les deux le plus mauvais temps  de ces championnats d’Afrique de leur catégorie. Dans cette épreuve, c’est la Gabonaise Milama Ruddy Zang qui gagne la médaille d’Or avec un chrono de 11’’16 (10’’90 record d’Afrique détenu par Glory Alozie du Nigeria depuis 1999).  Sur la même distance, le champion en titre du Bénin n’a pas réussi à se hisser en finale. Avec un chrono de 10’’73 et une dernière place à la clé dans sa série, Fiacre Bahorou confie que «le début de la compétition était dur». Il n’est pas déçu de cette prestation car, «c’est ma première compétition au niveau des seniors». Le recordman du  championnat d’Afrique (10’’06), Simon Magakwe (Sud africain) décroche avec un temps de 10’’21.
Fortune identique pour Souliath Saka sur les 400 m dames. Elle échoue en demi-finale avec 56’’66 comme chrono. Loin derrière la championne en titre et tenante du record des championnats (49’’62) la Botswanaise Amantle Montsho qui  est sortie des qualifications avec un chrono de 51’’25. Même son de cloche  chez Yao Goudou qui était sur le 400 m hommes. De son côté, Idohou Raoul termine sa compétition au 400 m haies hommes dès les demi-finales. 

Deux qualifications en finale

Malgré cette deuxième journée assez décevante des Béninois, le maigre public qui a pris place dans les gradins du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, a su célébrer les athlètes qui se sont hissés en finale sur leur distance. Mathieu Gnanligo s’est extirpé de la première série des demi-finales du 400 m hommes en terminant in extremis premier avec un chrono de 46’’66. Il dispute la finale ce jour  dans l’espoir de décrocher une médaille. Sur le relais 4x400, le Bénin a aussi terminé premier de sa série avec un chrono de 40’’28. il se qualifie donc pour la finale qui aura lieu jour. 

Certains champions déjà connus

Beaucoup de finales ont eu lieu hier. La Sénégalaise Gnima Faye (record des championnats d’Afrique avec 13’’14) gagne la médaille d’Or au 100 m haies dames avec un temps de 13’’36 suivie de l’Agérienne Amina Ferguen (13’’56).
Au 100 m dames, avec un chrono de 11’’16, la Gabonais Milama Ruddy Zang détrône la championne en titre la Nigériane  Blessing Okagbare, détentrice de la meilleure performance africaine de l’année qui finit deuxième avec 11’’18.
Sur la même distance au niveau des hommes, c’est le Sud Africain Simon Magakwe (Sud africain) qui est sacré champion avec un temps de 10’’21 lors du record des championnats d’Afrique qu’il détient et qui est de 10’’06. Il est suivi Amr Saaoud d’Egypte qui réalise un chrono de 10’’34. Au niveau du 5000 m dames, la Kenyane Gladys Chereno est championne d’Afrique 2012 avec un chrono de 15’40’ loin du record d’Afrique détenu depuis 2007 par l’Ethiopienne et du record des championnats d’Afrique réalisé par la Kenyane V. Cheruiyot Meseret Defar.
La deuxième journée s’est achevée sur le sacre de Kenneth Kipkemoi. Le Kenya a terminé sa course loin devant ces concurrents et réalise un chrono de 27’19’’74.
Arthur Sélo

Allassane Bentille, un espoir de médaille pour le Bénin

Après  s’être désisté pour les 5000m avec l’accord de la Fédération béninoise d’athlétisme ( Fba) , l’athlète béninoise Alassane Bentille participera ce  jour , au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo , à la finale des 1500 m. Elle est donc bien placée pour remporter une médaille d’Or , d’argent ou de bronze ; mais elle devra faire face à la redoutable concurrence  des Kényanes  et  des Ethiopiennes.  Ces athlètes sont des habituées des courses de fond et de demi-fond. Alassane Bentille aura aussi besoin du soutien inconditionnel des amoureux d’athlétisme.
Roland  Affanou  

 

Quelques résultats de la deuxième journée

Saut en hauteur hommes

Ndriss kaba Badji (Sénégal) 7m87

100 m haies Dames

Gnama Faye (Sénégal) 13’’36

Amina Ferguen (Algérie) 13’’56

Uhunoma Osuzuwa (Nigeria) 13’’61

100 m

Dames

Milama Ruddy Zang (Gabon) 11’’16

Blessing Okagbare (Nigeria) 11’’18

Gloria Asumnu (Nigeria) 11’’28

Hommes

Simon Magakwe (Afrique du Sud) 10’’21

Amr Saoud (Egypte) 10’’34

Hua Wilfried Serge (Côte d’Ivoire) 10’’37

5000 m dames

Gladys Cherono (Kenya) 15’40’’06

10 000 m Hommes

Kenneth Kipkemoi