La Nouvelle Tribune

Dossier spécial 18è championnats d’Athlétisme : les organisateurs mettent les bouchées doubles

Espace membre

Porto-Novo, la ville capitale du Bénin reçoit à partir du mardi 26 juin prochain, les 18èmes championnats seniors d’Afrique d’athlétisme. A quelques jours de l’évènement, les organisateurs s’activent pour «relever le défi» d’une fête réussie. 

A l’entrée de la ville, du côté du pont, les couleurs nationales mais aussi locales, flottant dans l’air et les quelques affiches sur les panneaux témoignent du manque de ferveur populaire. Dans les complexes hôteliers devant accueillir les hôtes, tout semble prêt et il ne reste que de petits détails. Cependant au niveau des infrastructures routières, il y a encore à faire. Les voies quittant certains complexes et menant au stade sont parsemées de nids de poule. Sur la voie située entre le centre Songhaï et le carrefour du cinquantenaire au bout duquel se trouve l’un des complexes par exemple, ces nids de poule différents diamètres allant parfois à un mètre se comptent par dizaines. Et seraient, selon nos sources à l’origine de plusieurs accidents.

Au stade Charles de Gaule, les 250 majorettes découvertes lors du cinquantenaire de l’indépendance du Bénin répètent les tableaux de la cérémonie d’ouverture. Toutes du collège d’enseignement général Davié, ces majorettes font et refont le tableau sous l’œil d’un expert et de ses collaborateurs. Aux dires d’un des collaborateurs, les majorettes travaillent les tableaux depuis le 16 avril et aujourd’hui, «on peut dire qu’on a fini, il ne reste que les retouches comme on est jamais prêt à 100%». Dès ce jour, les répétitions passent à deux fois par jour au lieu d’une.
Du point de vue mobilisation, la ferveur populaire n’est pas encore  perceptible. Les populations semblent très peu intéressées par cet évènement d’envergure continentale. Les quelques uns qui montrent leur engouement, déplorent le fait que les organisateurs n’aient pas pensé créer un village des 18èmes championnats seniors d’Afrique d’athlétisme et autres activités connexes. Toutes choses qui, à en croire leurs explications, feraient vendre la culture béninoise en général et celle porto-novienne en particulier. Et la crainte de voir les 18èmes championnats se dérouler devant des gradins vides, plane. Mais les autorités municipales rassurent. Elles affirment faire le tour des quartiers et arrondissements de la ville. Des établissements scolaires sont visités par les élus locaux afin de mobiliser les élèves. «Nous mobilisons les populations et le 26 juin prochain, les gradins du stade seront pleins. Vieux et jeunes, nous serons présents», rassure le Chef du 3ème arrondissement de Porto-Novo, Adanvè Joseph.
Au niveau sécuritaire, la mairie travaille de concert avec les forces de l’ordre public pour garantir la sécurité des participants. «Nous ne pouvons étaler sur la place publique tout ce qui se fait, mais plusieurs dispositions sont prises de commun accord avec les forces de l’ordre pour assurer la sécurité des gens», informe la première autorité de la ville, le Maire Moukaram Océni.

Aux dernières nouvelles, sur initiative de la Mairie, une caravane sera organisée ce samedi 23 juin à travers la Capitale. Plusieurs artistes seront de la partie pour annoncer les couleurs de la fête continentale d’athlétisme, nous a-t-on renseignés. Avec tous ces préparatifs, on est tenté de croire que Porto-Novo 2012 sera une réussite et que des défis seront relevés.

Tous les articles du dossier spécial 18è championnats d’Athlétisme :