La Nouvelle Tribune

Dossier spécial 18è championnats d’Athlétisme : Porto-Novo continue sa toilette malgré le manque de ferveur

Espace membre

A cinq jours du démarrage des 18èmes championnats seniors  d’Afrique d’athlétisme, les travaux de finition se poursuivent sur la piste d’échauffement des athlètes. Dans la ville, à part des drapeaux disposés aux abords des voies et quelques rares affiches, rien n’augure de la tenue prochaine de la plus grande messe continentale d’athlétisme.

Des amas de sable et de graviers du côté de la tribune officiel, quelques ouvriers tondent la pelouse verte du même côté. Des grilles de protection situées devant la tribune officielle ont disparu dégageant la vue lorsqu’on est dans les gradins. Le second écran géant est déjà placé plus petit que le premier. Ainsi se présente le stade Charles de Gaulle qui sera le siège de la grand-messe continentale d’athlétisme où environ 1500 athlètes viendront faire exploser leurs potentiels. En effet, Porto-Novo, capitale politique du Bénin, accueille dès mardi prochain les 18èmes championnats seniors d’Afrique d’athlétisme. Et pour cela, il était prévu quelques aménagements au niveau du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, stade où se déroulera le championnat, notamment les grilles de protection qui ne permettaient pas aux journalistes dans leurs loges d’avoir une bonne vue de la piste et qui ne laissaient par d’espace pour la main courante où les hommes des médias pourront prendre les propos à chaud des athlètes après la fin de chaque course. Aussi, l’écran géant qui servait de marquoir (côté droit de la tribune officielle) lors des matches de football étant trop exigu, il avait été demandé au Bénin d’installer un autre plus petit en face du premier mais du côté gauche de la tribune officielle. Mais à quelques jours de l’évènement, tous les travaux sont finis et le stade semble prêt pour la compétition. Les confrères de la Télévision nationale aussi s’affairent pour disposer leurs câbles et autres matériels. Si de ce côté les travaux sont terminés, ce n’est pas le cas de la piste d’échauffement  et d’entraînement aux athlètes en compétition.

Confié à quatre entreprises dont Top sol (entreprise française chargé de la piste), Adéoti (entreprise béninoise chargé de remblayer l’espace), le petit terrain en face du stade Charles de Gaulle est encore en chantier. Sur les lieux, on peut constater une piste nouvelle faite mais qui attend toujours le tracé des couloirs. Lors de notre visite dans la matinée d’hier, deux techniciens de l’entreprise française chargée de faire la piste s’affairaient. Des explications d’un superviseur des travaux, ils (les français) s’apprêtaient à effectuer le tracé des couloirs. Deux tracteurs étalaient de sable sur un sol boueux (le sol n’est pas arrivée à absorber l’eau des dernières pluies) sous les yeux d’un des représentants de l’entreprise béninoise. Le superviseur des travaux nous a rassuré qu’au plus tard samedi prochain tous les travaux seront terminés. Ainsi, lentement mais sûrement, les infrastructures sportives qui devront être utilisées pour ces 18èmes championnats finissent leurs toilettes.

Tous les articles du dossier spécial 18è championnats d’Athlétisme :