La Nouvelle Tribune

Les coulisses du match Bénin # Ethiopie

Espace membre

 

Un supporter  arrêté puis libéré

Dans la matinée d’hier, un supporter a eu une vive altercation avec le président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Anjorin  Moucharafou dans la cour du ministère de la jeunesse des sports et des loisirs. Le nœud du problème est  que le supporter en question a demandé au président de la Fbf de lui donner un billet d’entrée au stade. C’est ce que ce dernier a refusé. S’en suit un vif échange de propos entre les deux. Anjorin  Moucharafou a été traité de tous les noms. Enervé, il est rentré dans sa voiture et est allé au commissariat central de Cotonou pour se plaindre. Après, il est revenu au ministère des sports accompagner des forces de l’ordre. Ces forces de l’ordre ont embarqué le frondeur. Aux dernières nouvelles, il a été relaxé. Il est même venu au stade de l’amitié de Kouhounou pour suivre  le match Bénin  # Ethiopie.

Un  voleur de portable arrêté par la gendarmerie

Mal  lui  en a pris. Un voleur de portable a été surpris en flagrant délit et arrêté  par les forces de l’ordre qui veillaient au grain. Ce voleur, selon certaines personnes, n’est  pas à son premier essai. Comme on peut le constater, malgré la déception du public,, la sécurité du  public  a été garantie.

Une pluie mystérieuse barre la route aux Ecureuils

Du  samedi  au  dimanche, une forte pluie s’est abattue sur la ville de Cotonou même à quelques minutes du démarrage du match. Selon, certaines personnes rencontrées hier au stade de l’amitié de Kouhounou, c’était un mauvais signe pour les Ecureuils du Bénin. Pour eux, ils ont été écartés, floués et humiliés par des acteurs du football béninois. Ils ont même précisé qu’il n’y a pas une union sacrée autour de la sélection nationale. Alors, les Béninois doivent s’en prendre à eux-mêmes au lieu de travailler et de former de jeunes joueurs à la base. L’exemple type hier est l’entrée du jeune joueur de Onze Créateurs, David Djigla. Sa touche de balle et ses contrôles montrent que l’avenir  du football béninois est à la base. 

Un proche de la Fédération s’en prend aux journalistes

Quelle mouche a piqué cette personne proche de la Fédération béninoise de football (Fbf)  en s’en prend aux journalistes ?  Le  journaliste en réalité a pour rôle d’informer et d’éveiller la conscience du public. Si ce proche de la Fédération arrive à lever le ton sur les reporters sportifs sans qu’on ne lui ait pas tendu le micro, cela prouve qu’il y a de la débandade au sein de ceux qui disent qu’ils sont au pouvoir. Dieu  n’aime pas l’injustice.  Lorsqu’il traite  des  journalistes de « chiens » et que ces derniers ne lui ont pas répondu, cela montre que cette personne doit apprendre à accepter la différence.  Aussi, elle  doit aller   consulter dans le dictionnaire  la définition  du mot « tolérance ». Quand il n’y a d’union sacrée autour des  Ecureuils, comment voulez-vous que le Bénin gagne face à une modeste formation des Antilopes de l’Ethiopie? Comme  le précise  l’article 8 du le code de Déontologie et de l’Ethique dans les Médias (ODEM) au Bénin : «  Le journaliste est libre de prendre position sur n’importe quelle question….». Alors, cette personne doit donc revoir son langage envers les hommes de médias.