La Nouvelle Tribune

Que veulent les amoureux du cuir rond ?

Espace membre

Actuellement, les Ecureuils du Bénin ont le vent en poupe pour décrocher au moins une qualification pour la phase finale de  la Coupe d’Afrique des  Nations (Can) Afrique du Sud 2013. 

Pour rêver d’une quatrième Can  après celles de Tunisie 2004, de Ghana 2008 et d’Angola 2010, le Bénin doit défaire, lors du match retour du 2ème tour des éliminatoires de la Can 2013, l’Ethiopie, le 17 juin  prochain au stade de l’amitié de Kouhounou. Une  fois la qualification obtenue face à l’Ethiopie, les Béninois verront sur leur chemin l’une  des seize (16) meilleures nations de football  qui ont disputé la dernière Can au Gabon  et en Guinée Equatoriale. Cette étape franchie, les  Ecureuils ouvriront donc la porte de l’Afrique du Sud.  Pour que cet objectif  soit atteint, les coéquipiers du capitaine Stéphane Sessègnon doivent bien se préparer afin d’éviter des surprises désagréables. Le souci premier de la grande majorité des Béninois est que la sélection nationale du Bénin puisse obtenir son billet pour la Can 2013. Une éventuelle qualification  pour le Mondial Brésil 2014 ne sera qu’un  exploit et une  cerise sur le gâteau.. Mais, la tâche s’annonce difficile pour les  poulains de Manuel Amoros. Ceux-ci doivent batailler très durs  dans un groupe composé du Mali, de l’Algérie et du Rwanda. Surtout que les Maliens, battus à Cotonou  lors de la 1ère journée n’ont pas encore dit leurs derniers mots. Idem, pour les Algériens qui  attendent les Béninois au tournant.  Alors entre la Can 2013  et la Coupe du monde  2014,  laquelle parmi les deux les joueurs de  l’équipe  nationale doivent consacrer plus leurs efforts ?