La Nouvelle Tribune

Les Ecureuils ont triomphé de la malédiction

Espace membre

inoPar une première partie maîtrisée et une seconde souffreteuse au Stade de l’amitié de Kouhounou, les Ecureuils du Bénin battent (...)  

pour la première fois le Mali à l’occasion de la première journée des éliminatoires du mondial 2014.

Devant un public qui s’est levé pour saluer leur entrée sur le rectangle vert, les Ecureuils du Bénin ont tenu bon face aux Aigles du Mali qui ont passé 90 minutes à balbutier leur football. La grande ovation qui a suivi le coup de sifflet final de l’arbitre zambien Sikazwe Tany traduit bien la joie des supporters qui attendaient depuis longtemps cette victoire sur le Mali. Et c’est Bernard Tapi (supporter inconditionnel des Ecureuils) qui résume bien la satisfaction du public: «je suis très content d’être en vie pour voir la première victoire du Bénin, ils (les Ecureuils) ont écrit l’histoire. Ces Rongeurs ont choisi leur forteresse pour déplumer des Aigles antipathiques dont les ailes ont semblé assez lourdes pour les soutenir dans les airs du stade de l’amitié pourtant pas plein. Suffisant tout de même pour permettre aux joueurs béninois d’ouvrir le score après seulement dix sept (17) minutes de jeu. Tout est parti d’une balle récupérée à la sauvette dans le camp malien un peu après le rond central. La défense malienne tergiverse pour laisser la balle à Razack Omotoyossi qui n’en demandait pas autant. Du bout de son pied droit, le meilleur buteur des Ecureuils bat Diakité Soumaïla impuissant (1-0). Après ce but qui a fait lever tout le stade, les Béninois ont tenté de se mettre à l’abri à l’image de ce tir des vingt cinq (25) mètres de Anicet Adjamonsi à la 27ème minute dévié en corner par Diakité ou de Omotoyossi  à la 44ème  au-dessus de la barre transversale, à l’entrée de la surface de réparation malienne. Mais, les Aigles n’ont pu concrétiser les occasions pour revenir avec beaucoup plus d’allant à la reprise. Décidés à refaire leur retard, ils ont retrouvé quelques automatismes et ont assiégé presque toute la 2ème  partie le camp béninois qui ont préféré conserver le seul but. Et ils l’ont défendu vaille que vaille en laissant leur sort à quelques contres mal menées.

Anicet a bien tenu

Au terme d’un match assez laborieux avec beaucoup de déchets techniques, les Ecureuils engrangent trois points. La tâche a été hardie et l’histoire retiendra que c’est avec beaucoup que le Bénin a obtenu sa première victoire sur le Mali en dix (10) confrontations (5 victoires pour le Mali, 1 pour le Bénin et 4 matches nuls). Dans un 4-4-2, Manuel Amoros a aligné une défense (Anicet, Khaled Adénon, Jordan Adéoti, Arsème Ménessou), qui n’a jamais évolué dans un match officiel. Il en va de même pour le milieu (Bello Babatoundé,Stéphane Sessègnon, Koukou Djiman,Pascal Angan). Malgré deux bastions expérimentaux l’équipe béninoise a tenu. Anicet Adjamonsi, crédité d’un bon match, a montré qu’il peut encore assurer la maison des Ecureuils aux côtés d’un axe central vaillant où Adéoti a fait oublier Réda Johnson. Même si en 2ème  période, Bello Babatoundé a paru fatigué, il a été une satisfaction. On ne dira pas que Koukou Djiman a été parfait. Mais, hier, il a ratissé beaucoup de ballons et a soigné ses relances. Le reste, pas grande chose pour les deux capitaines (Sessègnon pour le Bénin et Seydou Kéita pour le Mali). Et comme ses grands soirs où on se dit que le rêve peut se réaliser, le peuple béninois a prolongé hier la nuit sur une note d’espoir.

Feuille technique du match

Bénin    1 - 0      Mali
Buteur: Omotoyossi (18’)
Cartons Jaunes:
Bénin: Sessègnon, Jordan Adéoti 
Mali: Tamboura, Berthe
Arbitre: Sikazwe Janny (Zambie)
1er assistant: Si Mwanza Ernest (Zambie)
2è assistant : Chansa Kabwe (Zambie)

1 Fabien Farnolle                                                 16 Diakité Soumaïla                             
3 Khaled Adénoàn                                                3 Tamboura Adama
5 Jordan Adéoti                                                    2 Maïga Abdoulaye (N’Diaye 39’)
15 Anicet Adjamonsi                                           4 Berthe Ousmane
12 Arsène Ménessou  (Bocco 84’)                      7 Traoré Kallou
17 Stéphane Sessègnon (Maïga 87’)                   8 Diabaté Cheik (Diarra 78’)
4 Djiman Koukou                                                9 Maïga Modibo
11 Bello Babatoundé                                            10 Samassa Mahamadou
13 Pascal Angan (Ahouéya 74’)                          12 Seydou Kéïta
10 Michaël Poté                                                   13 Doumbia Tongo
9 Razack Omotoyossi                                           14 Diakité Drissa
Fautes Commises
Bénin: 9                                                                Mali: 9
Tirs
Bénin: 4 (3 cadrés)                                              Mali: 4 (deux cadrés)  

Quelques propos recueillis  à la fin du match

Jordan Adéoti ( Joueur)
«Jouer contre le mali, c’est un vrai test pour nous. Et voilà, il fait savourer cette victoire »

Anicet Adjamonsi (joueur)
«C’est un plaisir pour moi. Vous savez, ces moments m’ont manqué, c’est vrai. Aujourd’hui on a montré qu’on n’est une vraie une équipe. C’est vrai que par le passé, on jouait chacun de son côté. Mais aujourd’hui on a montré qu’on est tous ensemble. J’espère que c’est un beau début pour la suite»

Stéphane Sessègnon ( capitaine des Ecureuils)
«Nous avons confiance en nous même. On a été généreux dans l’effort. J’espère qu’on va continuer dans le même sens.»

Quentin Didavi, Directeur exécutif de la Fédération béninoise de Football
«C’est une belle victoire. C’est la preuve qu’on peut aller loin si on est ensemble. Entre le ministre et le président de la Fédération le courant passe bien. Pour le match prochain on va essayer de tout mettre en œuvre pour obtenir de bon résultat »