La Nouvelle Tribune

Bayern # Chelsea : les Blues sur le toit de l’Europe sans produire du jeu

Espace membre

La 57è finale de la ligue européenne des clubs champions a connu son dernier acte samedi dernier dans la chaude nuit du stade de l'Allianz Arena par le sacre d'un tout nouveau champion, Chelsea.

Comme au bon vieux temps italien et avec presque la méthode, les Blues sont sacrés champions d'Europe. Après José Mourinho au même stade de la compétition en 2009 contre les mêmes bavarois, c'est Roberto Di Mattéo nostalgique qui ressuscite le «Cadenacio» pour battre la même équipe aux tirs au but (4-3) après un nul d'un but partout à la fin du temps réglementaire et à la prolongation Et pourtant dans l'antre d'Allianz Arena samedi dernier, les Munichois ont tenu leur match en dominant outrageusement la rencontre et en confisquant presque tout le temps la balle. Transcendés par un public fou et très sûr de la force de leur équipe, les hommes de Jupp Heynckes ont su pallier les absents et trouvé le moyen d'inquiéter les Blues à plusieurs reprises. D'ailleurs, les plus nettes occasions de buts ont été du côté du Bayern qui a manqué cruellement de réalisme. De son côté, Chelsea est resté dans sa moitié de terrain, a serré les lignes pour laisser son salut aux contres et à un certain Didier Drogba qui aura été l'artisan de ce premier sacre de l'histoire du club en ligue des champions.

''Super Dédé'' l'exorciste

Et dire qu'il risque de ne pas être là, la saison prochaine! Même s'il n'était pas à Wembley où rien ne lui résiste, l'enfant de Guiberoua (Côte d'Ivoire) a choisi l'Allemagne et surtout l'enfer de l'Allianz Arena pour congédier le sort qui s'acharne sur lui dans les finales internationales. En début de saison, il s'est donné deux grands objectifs, ces trophées qui se refusent obstinément à lui: la Can et la ligue des champions. S'il a perdu la première en tant que grand favori, c'est en outsider qu'il remporte la deuxième. Après le cauchemar de Göteborg (Suède ; coupe de l'Uefa 2004), la folie du Caire (Egypte, Can 2006), l'enchainement funeste des événements à Moscou (Russie, ligue des champions 2008) et les larmes de Libreville (Gabon, Can 2012), Didier Drogba a exorcisé la malédiction qui minaient ces quatre finales internationales. Pour en arriver là, il a fallu attendre le temps additionnel de la 2è partie. A la suite d'un corner de Juan Mata, l'Ivoirien envoie d'une tête puissante la balle au fond des filets de Neur (90'+2). Il répondait ainsi à Müller qui d'une tête smasher a ouvert le score à la 83è minute de jeu. A 1-1, Robben a eu la balle du match après un pénalty causé par ''Super Dédé'' sur Ribéry. Mais, le Néerlandais a vu Cech se prendre en deux temps pour stopper son tir. La victoire a ainsi choisi son camp quand l'homme du match transformait le dernier tir des blues. Après Yaya Touré et Samuel Eto, Drogba soulève la coupe aux grandes oreilles et devient à 34 ans le plus vieux champion d'Europe exilé d'Afrique.