La Nouvelle Tribune

Fc Barcelone # Real Madrid : enfin le rêve se réalise

Espace membre

En dix classico, Mourinho accroche une deuxième victoire devant Guardiola. Et quelle victoire? Cristiano Ronaldo a vaincu le signe indien qui a contraint le Real Madrid à jouer les seconds rôles devant le Barcelone Fc. Le 6è classico de la saison et 2è de la Liga qui a eu lieu samedi dernier au Camp Nou entre ces deux équipes a tourné à l’avantage des Madrilènes sur le score de 2 buts à 1. 

Cette sixième confrontation directe de la saison est la plus importante  de toutes dans l’attribution du titre. Si Josep Guardiola a préféré laisser sur le banc des ténors comme Piqué, Fabregas et Pédro, José Mourinho a aligné tous les cadres de son équipe à l’exception de Ricardo Kaka. Dans un système de 4-2-3-1  où Benzema a été titulaire à la pointe de l’attaque, les Merengue ont empêché les Blaugrana de développer leur jeu à l’approche des buts d’Iker Casillas. Sur le troisième corner de la partie et suite à un coup de tête de Pépé mal renvoyé par Valdès, Samir Khédira pousse la balle dans les filets catalans devant un Puyol impuissant. Plus rien ne sera marqué jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, les Barcelonais reprennent la possession de la balle mais Lionel Messi, toujours entouré d’au moins trois Madrilènes quand il a le ballon, éprouve des difficultés à aller de l’avant. La seule fois où il a enrhumé la défense du Real, le Barça a égalisé par Sanchez à la 70ème minute, entré un peu avant l’heure de jeu, plongeant ainsi la soirée des supporters merengues dans le désespoir. Car, à l’accoutumée, le Barça revenait non seulement au score, mais remportait le match. Ce samedi soir, la victoire ne sera, pourtant, pas Catalane. Cristiano Ronaldo, décidé à faire oublier sa piètre prestation du match aller (1-3, le 18 janvier), où les gradins de Bernabeu l’avaient sifflé, va trois minutes après l’égalisation et sur une passe limpide dans le dos des défenseurs, marquer le but de la victoire après avoir éliminé Victor Valdès. A la sortie de ce 6è classico de la saison, le Real Madrid, leader de la Liga totalise quatre vingt  huit (88) points  et devance de 7 points  son rival du jour à quatre journée de la fin du championnat. L’attaque Madrilène est à cent neuf (109) buts cette saison dépassant le record des Merengue en 1989-1990. Cristiano a à son compteur, quarante deux (42)  buts contre  quarante (40) la précédente saison où il avait été Pichichi. Jamais dans l’histoire de la liga, aucun autre joueur n’a atteint deux ans de suite ces chiffres.