La Nouvelle Tribune

Manuel Amoros dévoile bientôt sa liste

Espace membre

Démarré lundi dernier, le stage de trois jours de la trentaine de joueurs locaux, a pris fin hier au stade René Pléven d’Akpakpa. Le sélectionneur national  rendra publique certainement ce jour ou demain  la liste des joueurs  locaux qui vont constituer l’équipe nationale locale.

Trois jours de travail technique et tactique viennent clore  la troisième et dernière série de stage organisée à l’intention des joueurs locaux. Une trentaine de joueurs évoluant dans le championnat de transition béninois ont donc pris part à cette dernière mise au vert sous la houlette du technicien français, Manuel Amoros. Pour Amoros, pendant ces trois jours, il a été question d’accentuer le travail tactique. Ce dernier stage a permis au sélectionneur  de voir comment ces joueurs réagissent lors des différentes phases de jeu et leurs capacités d’adaptation. Aussi, l’entraîneur national a évalué la constance dans l’effort de certains joueurs qui avait pris part aux deux premiers stages. L’objectif de ces trois stages est de constituer une équipe locale solide et compétitive. Cette équipe va se baser sur certains joueurs qui formeront ainsi un noyau. A ce noyau s‘ajoutera de temps en temps des joueurs qui auront fait parler d’eux dans le championnat local ou dans les championnats africains. D’après certaines indiscrétions, une conférence de presse sera organisée ce jour ou demain pour dévoiler la liste des joueurs retenue pour former l’équipe locale.
L’un des objectifs fixés par les dirigeants de football béninois à l’entraîneur national est de gagner la coupe de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) qui va se dérouler en Guinée Bissau en novembre prochain. Et c’est pour honorer cet engagement que Amoros s’est ainsi mis au travail. LA sélection  locale qui sera mise en place prêtera main forte à la légion étrangère pour décrocher une éventuelle qualification  pour la Can Afrique du Sud 2013 et pourquoi pas au mondial Brésil 2014. Mais Amoros vise aussi la coupe de l’Union des Fédérations ouest africaines (Ufoa). A défaut d’un championnat performant, des mises au vert seront organisées au fur et à mesure que ces échéances vont s’approcher pour permettre une bonne cohésion dans le jeu et permettre aux joueurs de se connaître, d’être solidaires et complémentaires entre eux.