La Nouvelle Tribune

Que réserve Manuel Amoros aux Béninois?

Espace membre

Les   Ecureuils  du Bénin, logés dans le groupe H  pour les éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014, sont encore dans l’incertitude quant à la préparation de ladite compétition. Le sélectionneur national  Manuel Amoros  n’a pas jusqu’ici dévoilé  sa feuille de route.

Dans le cadre  de la 1ère journée des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014, les Ecureuils du Bénin  affronteront le 1er juin prochain les Aigles du Mali.  Le match Mali # Bénin  est d’une importance capitale pour les  deux sélections nationales vu les rivalités qui  existent  entre  elles.  Mais pour arriver à bout  des  Maliens, le sélectionneur national  Manuel  Amoros  doit  se lever très  tôt. Cela passe  par une bonne préparation des Ecureuils du Bénin. Jusqu’aujourd’hui, on ne connaît pas encore la feuille de route de Amoros. Il y a quelques jours, il a regroupé pendant une semaine, au stade René Pleven de Cotonou, dix huit (18) joueurs locaux pour, dit- on, «avoir pour ambition de mettre en place une équipe nationale  locale compétitive, capable de qualifier le Bénin pour la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Afrique du Sud 2013». Ce vœu noble exprimé par l’entraîneur national  risque de voler en éclat si  les  responsables en charge de la gestion des équipes nationales continuent de végéter dans l’amateurisme et l’improvisation. Or, le match  livré par le Onze national face à l’Ethiopie avec un effectif composé de la plupart des joueurs professionnels qui ont émerveillé les Béninois  pendant les éliminatoires Tunisie2004, Ghana2008 et  Angola 2010, a laissé un goût amer au public. Ce public ne veut plus revivre la même situation lorsque les poulains de Manuel Amoros seront face  respectivement aux Fennecs de l’Algérie, aux Aigles du Mali et aux Amavoubis du Rwanda. Si le Bénin veut donc créer la surprise dans  le groupe H, il doit se lever très tôt. Comme un adage le dit : «l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt».