La Nouvelle Tribune

Fédération béninoise de pétanque : une association illégale financée par l’Etat?!

Espace membre

 

Malgré les belles performances de la pétanque au plan international et un récent titre de champion de la Coupe des nations, la Fédération béninoise de pétanque (Fbp) ne se porte pas bien et sa gestion n’est pas saine. Et c’est son Trésorier général qui a tout étalé, dimanche dernier, sur le plateau d’une radio privée de la place.    

La récente participation des Ecureuils boulistes au championnat de monde de pétanque à Marseille (4 au 7 octobre 2012) est entachée de beaucoup de fautes graves de la part des dirigeants de Fédération béninoise de pétanque (Fbp). Et  l’une des conséquences immédiates a été l’expulsion de la délégation béninoise de leurs chambres d’hôtel pour non incapacité de couvrir les frais d’hébergement le soir où l’équipe béninoise a remporté le trophée de la Coupe des nations. Pour éclairer l’opinion publique sur cette participation, le Trésorier général (Tg) de la Fbp était dimanche dernier sur une émission sportive de Radio Tokpa. D’abord, le Tg a précisé le montant alloué par le ministère des sports pour cette participation. Sur les 10 millions fcfa prévues par le ministère pour financer les activités internationales de la Fbp, huit (8) millions ont été décaissés. Ce montant a été versé dans le compte de la Fédération et deux décaissements ont été faits. Le premier, deux (2) millions fcfa a servi au financement de la mise au vert de l’équipe. A ce niveau, il estime que cette mise au vert pouvait coûter entre six (6) et sept (7) millions mais, du compte qui lui a été fait, elle aura coûté plus d’un million. Le second décaissement, cinq (5) millions, a servi à préparer le voyage et le séjour de la délégation béninoise à Bordeaux et à Marseille. Les passe ports, auraient coûté quarante (40) mille francs chacun au lieu de trente (30) mille fcfa. Car, le Secrétaire général lui aurait avancé comme argument que les passe-ports devraient être étudiés en procédure d’urgence. Aussi, n’eut été sa vigilance, les frais d’assurance auraient été majorés. Il assure qu’il a émis un chèque conséquent qui devrait couvrir  les frais d’hébergement, de restauration et de déplacement de l’équipe béninoise. Donc, il ne sait pas ce qui s’est passé pour qu’on vide les Béninois de leur hôtel. Le Tg explique aussi que le reste des primes des joueurs n’a pas encore été payé. Chose grave, le Tg a déclaré que la fédération n’est pas enregistrée au ministère de l’intérieur et ne disposait pas de compte bancaire. Et c’est lors de l’encaissement des huit (8) millions que le ministre des sports a exigé un compte. A en croire le Tg, même les formalités pour ouvrir ce compte ne sont pas achevées faute de certains renseignements non fournis dont le numéro d’enregistrement de la Fédération  et la banque a bloqué le reste (1 million) du montant décaissé par le ministère.