La Nouvelle Tribune

Bientôt un partenariat entre Gasol et Bengaz du ministre Yves-Edgar Monnou

Espace membre

 

La société Britannique, Gasol est dans la dynamique d’un partenariat stratégique avec une société privée béninoise, dénommée BenGaz dont le président du conseil d’administration est l’ancien ministre des affaires étrangères, Edgar-Yves Monnou.

L’information est apportée par la lettre du Continent dans son numéro 672 du 12 septembre 2012. Les britanniques Gasol à la recherche d’investissement dans les infrastructures gazières en Afrique de l’ouest espèrent conclure prochainement un accord stratégique avec une société privée béninoise », informe ce journal en ligne. Qui précise que le directeur des opérations de Gasol, Alan Buxton « devrait bientôt monter une joint-venture avec Bengaz qui possède dejà 2% de wapco, compagnie qui gère le West African Gas Pipeline ». Le West African Gas Pipeline qui est un projet de construction de gazoduc pour le transport de gaz du Delta du Niger au Nigeria en Côte d’Ivoire en passant par le Bénin, le Togo et le Ghana. Et tous ces pays devront faire usage de ce gaz.  Et des centrales thermiques devront être construites pour transformer une partie de ce gaz en énergie électrique.

Un mariage intéressant

En plus d’avoir annoncé ce futur partenariat, la ‘‘Lettre du Continent’’ parle de l’intérêt de Gasol dans ce partenariat.  Cet intérêt est dû à la position qu’occupe Bengaz sur le terrain et le carnet d’adresse riche du président de son Conseil d’administration, l’ancien ministre Yves-Edgar Monnou. Avocat d’affaires, il a été ministre des Affaires étrangères sous le président Soglo et Ambassadeur du Bénin près la France entre 2003 et 2008. « Gasol pourrait grandement profiter de cette alliance car Gasol a obtenu en 2011 le feu vert des autorités pour construire une centrale à gaz de 50 MW proche du terminal gazier approvisionnée par la WAGP. Grâce à ses actions dans le WAGP, Bengaz aura également du gaz moins cher », a fait remarquer la lettre. Le second atout de poids, est le control du marché béninois et l’obtention de nouveaux marchés dans la sous-région à cause du carnet d’adresses « épais » du ministre Monnou. « Loin d’être un novice dans le secteur énergétique, Monnou est actuellement l’un des lobbyistes pour l’Afrique de l’Ouest de la firme norvégiennes de turbines Jacobson Elektro, société avec laquelle il compte construire la centrale à gaz du Bénin», révèle l’article. Qui informe aussi que le Conseil d’administration de Gasol comprend aussi des « personnalités de premier plan». Exemple, Gasol « est détenu majoritairement par le Fond d’investissement, African Gas Developemnt Corp créé par l’ancien ministre nigérian du pétrole Rilwanu Lukman et l’homme d’affaires libérien Ethelbert Jullus Lleweellyn Cooper ». Gasol est actuellement présidé par Cornella Meyer, ex anlyste de l’Union Bank of Switzerland, renseigne la Lettre du Continent.