La Nouvelle Tribune

168.750.000 F Cfa à gagner à la Lnb pour les fêtes

Espace membre

 

La loterie nationale du Bénin (Lnb) a procédé vendredi dernier dans le 7ème arrondissement de Cotonou, au lancement de son nouveau ticket «Bonnes fêtes» qui offre aux populations deux possibilités de gagner afin de pourvoir célébrer dans la joie, les fêtes qui s’annoncent, dont celles de fin d’année.

«Bonnes fêtes». La loterie nationale du Bénin (Lnb) a un nouveau produit sur le marché. La cérémonie officielle de lancement s’est déroulée le vendredi 7 septembre 2012 à Jérico dans le 7ème arrondissement de Cotonou. C’est devant un public qui s’est invité à cette cérémonie qui a eu lieu à l’image d’une bonne fête. En témoigne la liesse populaire qu’il y a eu devant le poste Jérico. Au centre de cette liesse au son et au rythme de l’artiste compositeur chanteur béninois Otis Newton, se trouvaient les conducteurs de taxi-moto communément appelés «Zem». Dans cette ambiance, la Lnb a fait sur place, des heureux à la suite d’une tombola organisée pour la circonstance. Preuve de ce que pour cette année, beaucoup de lots sont à gagner dans ce lot de tickets «Bonnes fêtes».

«La Lnb a, dans la gamme de ses produits, le ticket événementiel «Bonnes fêtes» qui intervient chaque année pour annoncer et préparer les fêtes de fin d’année avec nos clients» rappelle Honorine Hounnonkpè Attikpa, Directrice de la Lnb. «Cette année, ajoute-t-elle, «Bonne fêtes» prépare non seulement les fêtes de fin d’année mais aussi la Tabaski qui s’annonce déjà.» Et pour ceci, la Lnb met à la disposition des populations à travers ce ticket, une cagnotte de cent soixante huit millions sept cent cinquante mille (168.750.000) francs Cfa répartie en deux catégories de lots notamment en espèce et en nature. Le jeu n°1 offre aux populations la possibilité d’empocher 250 jusqu’à 4.000.000 F Cfa. Le deuxième jeu quant à lui, leur permet de gagner des motos, des mini-gaz, des ½ pièces de tissu de bonne qualité et des sacs de riz parfumé. Et il n’y aura pas de perdant, soutient Sètondji Gbèvè, Secrétaire administratif du 7ème arrondissement et représentant du Chef d’arrondissement. Car, explique-t-il, même si celui qui joue ne gagne pas directement, il pourra bénéficier plus que ce qu’il a dépensé. Ceci, par le biais des œuvres sociales que fait la Lnb avec les bénéfices qu’elle réalise. Une seule condition pour décrocher ces lots. «Un achat d’un ticket de 250 F seulement suivi d’un geste de grattage.»