La Nouvelle Tribune

Un an après son décès : la mémoire de Georges Timanty bientôt honorée

Espace membre

 

A l’occasion d’une  conférence de presse qui s’est déroulée au  Chant d’oiseau de Cotonou le weekend dernier,  les anciens militants du Faceen  ont annoncé la tenue de trois journées d’hommage à leur défunt camarade  Georges Timanty.

Le samedi dernier, la presse béninoise a été conviée à la découverte d’un ‘’patriote’’  et grand militant du mouvement anti-impérialiste au Bénin, décédé le 19 Août 2011. Il s’agit de l’ancien diplomate et président du Front d’Action Commun des élèves et Etudiants du Nord (Faceen),  Georges N’kouei Timanty.  Cette conférence de presse a connu la présence des anciens militants du Faceen dont l’ambassadeur Djaouga Thaïrou, le professeur Omer Thomas, l’ancien ministre N’da Théophile et Tigri Allasane, président du comité des journées  d’hommage à Georges Timanty.  Au cours de la conférence, le comité d’organisation desdites journées est revenu sur le passé de l’homme.  A en croire le président du comité, c’est un légitime hommage. Et pour cause, Georges N’kouei Timanty à l’image des anticolonialistes Louis Hounkanrin, Tovalou Quenum et les militants du mouvement démocratique Abdoulaye Issa, Adjo Boco Ignace, Fantodji Pascal, est un vrai ‘’ patriote’’ qui a incarné des valeurs d’intégrité, d’humilité, d’abnégation et d’amour du peuple. Par ailleurs, à la tête du Faceen comme deuxième président du mouvement, il a œuvré ardemment  avec ses camarades de lutte, à travers la défense des libertés fondamentales, à l’avènement de la démocratie au Bénin. Aussi, a-t-il  continué de servir le Bénin en tant qu’ambassadeur avant son décès. Mais pourquoi avoir alors attendu un an après son décès avant de lui rendre hommage.  «La majorité de ses camarades n’ont pas su à temps son décès. C’est pour cela que nous avons attendu le premier anniversaire de son décès pour honorer sa mémoire », ont  expliqué les conférenciers.

La jeunesse doit renouer avec le militantisme

L’initiative des journées d’hommage à Georges Timanty est en effet, un appel à la jeunesse béninoise. Et d’ailleurs le thème «chaque génération dans son opacité doit découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir» sur lequel toute l’initiative est basée en dit long. Car pour Tigri Allasane, président du comité de l’évènement,  c’est au bout de l’ancienne corde qu’il faut tisser la nouvelle. Pendant les trois journées d’hommage, du 24 au 26 Août prochain à Natitingou, plusieurs activités dont trois communications axées sur le Faceen et ses anciens présidents sont prévues.