La Nouvelle Tribune

Ramadan : des prières nocturnes pour la Miséricorde et le Pardon

Espace membre

Les dix dernières nuits du mois de Ramadan sont très capitales pour les fidèles musulmans qui, se privant de sommeil, s’adonnent à de longues prières et lectures du Coran pour «avoir de Dieu, la Miséricorde et le Pardon».

Ils sont nombreux, les fidèles musulmans à se priver, en plus de la nourriture le jour, du sommeil ces dix dernières nuits de ce mois de Ramadan pour se consacrer à la prière et à la lecture du « livre saint», le Coran.  Pour «avoir de Dieu, la Miséricorde et le Pardon», ces fidèles ne se font pas prier. A la mosquée, en petits groupes ou seuls à la maison, ils multiplient les «rakats» (unité de prière) et parcourent les versets du Coran. Selon des fidèles musulmans, les dernières nuits du mois de Ramadan sont très sacrées. Pendant ces nuits, les prières et vœux sont rapidement exaucées que celles du jour «pollué». «La nuit étant faite pour se reposer, quand un fidèle croyant musulman qui suit à la lettre les prescriptions de la religion se prive de sommeil pour prier et adorer le Tout Puissant, Dieu entend ses prières et les exauce», a expliqué Soulé Gougbé, un fidèle musulman de la mosquée de Cadjèhoun. Selon des dogmes musulmans, le Coran serait descendu une nuit parmi les dix dernières de ce mois de grandes privations qu’est le Ramadan pendant lequel les portes du paradis resteraient ouvertes.

La «nuit du destin» et ses «énormes bénéfices»

Les fidèles musulmans ont commencé la prière nocturne depuis le 21ème jour de ce mois de jeûne. A en croire un disciple du prophète Mahomet (Paix et salut sur lui), les prières se tiennent à partir de minuit pendant les nuits aux chiffres impairs que sont le 21ème, 23, 25, 27 et 29ème jour du carême musulman. Parmi lesquelles se trouve la «nuit du destin» aux énormes retombées. Selon un croyant de la religion islamique, «une prière la «nuit du destin» vaut celle de 1000 mois, pour le fidèle musulman qui suit Dieu et rien que Dieu». Pendant cette nuit, le fidèle croyant est récompensé de ses bienfaits et toutes ses prières et vœux sont exaucés par Allah (Dieu en arabe). La morale ayant déserté les lieux et les vices désormais monnaie courante, cette «nuit du destin» s’offre comme une chance pour plus de prière et lecture du Coran pour «avoir la Miséricorde et le Pardon de Dieu».