La Nouvelle Tribune

Les sinistrés de Xwlacodji demandent l’arbitrage de Mathurin Nago

Espace membre

Le dossier des sinistrés de Xwlacodji suite au drame survenu il y a quelques mois refait encore surface. Cette fois-ci, ce sont les membres du bureau exécutif du Conseil consultatif permanent de Xwlacodji ayant à sa tête leur président Robert Gael Bessan, qui ont été reçus le mercredi dernier en audience par le président de l’Assemblée nationale Mathurin Coffi Nago. 

Selon les informations proches des hôtes de la deuxième personnalité de l’Etat, l’objectif de cette visite est d’abord de porter à l’attention du président Mathurin Coffi Nago le drame de Xwlacodji et également l’inviter à user de son influence pour l’établissement d’un dialogue entre le Gouvernement et les populations. Selon les discussions qui auraient été menées au cours de cette audience, le président du bureau exécutif du Conseil consultatif permanent de Xwlacodji Robert Gael Bessan a déploré que la dimension humaine ne soit pas intégrée à la politique de développement prônée par le chef de l’Etat. Il a aussi souhaité que l’Etat prenne des mesures sanitaires idoines en faveur des populations sinistrées et les reloger. Pour cause, toutes leurs habitations ont été systématiquement rasées dans la zone. Après avoir écouté attentivement ses hôtes, le président de l’Assemblée nationale Mathurin Coffi Nago a salué d’entrée la démarche. Après avoir apaisé ses hôtes, le président Nago a rassuré qu’il pèsera de tout son poids afin que leur situation trouve une solution. A cet effet, il a même promis qu’il associera d’autres députés à cette cause. Outre cette visite des membres du bureau exécutif du Conseil consultatif permanent de Xwlacodji, le président Mathurin Nago a reçu également une délégation du Réseau des femmes africaines ministres et parlementaires conduite par sa présidente Rafiatou Karim. Au terme de cette rencontre, elle a déclaré à la presse que le Réseau qu’elle préside a fait des doléances au président de l’Assemblée Nationale. En ce sens qu’elles ont souhaité l’établissement d’un partenariat avec l’Assemblée Nationale pour travailler en synergie. A cet effet, il sera question de venir au secours à l’Assemblée nationale dans le cadre de la vulgarisation des lois votées. De plus, Karim Rafiatou a plaidé pour l’examen et le vote des  projets et propositions de lois en faveur des femmes en souffrance au Parlement.