La Nouvelle Tribune

Syntrab : le bureau exécutif de la sous section de Kétou et Illara installé

Espace membre

 

Dans le cadre des initiatives nationales pour la lutte contre les stationnements anarchiques des véhicules «gros porteurs» et les multiples cas d’accidents causés par des conducteurs indélicats, il a été mis sur les fonts baptismaux le Syntrab (Syndicat des transporteurs et routiers autonomes du Bénin) sous section d’Illara puis celui de Kétou. Samedi dernier, une délégation du bureau exécutif national du Syntrab conduit par son secrétaire général Ezékiel Fatola et en présence d’autres membres du bureau dont le 1er vice-président et coordonnateur de la gare routière de «Ayitédjou» Armand Yèdji, a procédé officiellement à l’installation des deux bureaux de la sous section de Kétou et Illara. C’est la salle de conférence de l’hôtel de ville de Kétou qui a servi de cadre à cette installation. Après le mot de bienvenue du président du comité d’organisation,  le Sg/Plateau du Cosycotrab dira que cette installation vient combler un vide. Il invite enfin  les acteurs du transport à œuvrer pour la redynamisation de leurs structures faitières respectives au moment où la relance des activités portuaires est d’actualité. Quant à Daouda Djibril, représentant le maire de Kétou, il souhaité qu’un cadre de concertation soit mis sur pied entre les syndicats qui sont régulièrement installés et fonctionnels. Après avoir évoqué l’implication personnel du chef de l’Etat pour la résolution des problèmes des «gros porteurs», le Sg du Syntrab Fatola Ezékiel a expliqué que le Syntrab est désigné dans le Plateau pour servir de point d’impulsion des différentes initiatives pour la lutte contre les dérives dans le secteur du transport. Pour ce faire, il s’engage à travers le bureau exécutif national du Syntrab en collaboration avec la mairie de Kétou à lutter contre les évasions fiscales dans le secteur des gros porteurs de Kétou. Pour le bureau installé à Kétou, c’est Sanni Baki Akadiry qui  en est le coordonnateur tandis que  pour Illara, le coordonnateur s’appelle Olou Adémola Wassi.