La Nouvelle Tribune

Coupe de l’indépendance 2012 / Dragons Fc # Mogas 90 Fc (0-3) : Même avec du ‘’Kpayo’’, les pétroliers ont gagné

Espace membre

Le Mogas 90 a remporté, hier au stade de l’amitié de Kouhounou de Cotonou, la Coupe de l’indépendance, qui  permet à ce club de se qualifier pour la prochaine coupe de la Confédération.

Comme une éternité, les Porto-noviens attendront la saison prochaine pour prétendre à un nouveau sacre. Tant la route vers un treizième trophée sur le plan national ressemble à une longue et périlleuse traversée de montagnes où surgissent de redoutables brèches. Même la présence du premier ministre Pascal Iréné Koupaki et de l’ancien joueur des Dragons de l’Ouémé do Régo Saadou, n’ont pas porté chance aux Orange et noir (couleurs des Dragons). Et pourtant, ce match avait un double enjeu: un trophée à soulever et une qualification pour la coupe de la Confédération africaine de football (Caf) à obtenir. Mais, les Dragons n’ont pas semblé avoir pris la mesure de la chose et ont joué sans arme, sans conviction et sans stratégie. Avec une circulation de balle stérile en milieu de terrain, ils n’ont jamais obtenu une occasion nette de but. En face, il y avait une équipe de Mogas 90 sans un véritable meneur de jeu, obligée de jouer un football à l’anglaise fait de longues balles dans la moitié de terrain adverse. Il faut attendre la 25è minute pour voir le premier des trois buts de Mogas 90. Suite à un corner de la droite vers la gauche des buts gardés par Hessou, Loïc Kiki des pétroliers ouvre le score d’une tête (1-0). La deuxième période aura été celle d’un certain Fadel Suanon meilleur buteur du championnat de transition. Après une première partie discrète, il s’est révélé être le bourreau d’une défense Orange et noir assez poreuse. Il se met en évidence d’abord par le but de la 61è minute. A la réception d’une balle à l’entrée de la surface de réparation des Dragons, il tente un drible. Un contre favorable lui permet de se retrouver seul face à Hessou qu’il bat facilement (2-0). Sur son doublé de la 81è minute du temps réglementaire, il a montré une maîtrise technique au-dessus du lot. Sur la balle renvoyée de sa défense, il a éliminé son adversaire direct d’un contrôle orienté avant un une-deux avec un partenaire qui lui offre la balle du troisième but. Et sans trembler il anticipe sur la sortie du gardien de but des Dragons et place la balle aux fonds des filets (3-o). Malgré quelques actions éparses des Ouémènous, comme les ratés de Eméka (86è et 88è minutes), les Dragons de l’Ouémé n’ont pas pu sauver l’honneur. Et avec un jeu brouillon, l’équipe de Mogas 90 soulève le  trophée de la 52è anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance dans la fraîcheur d’une soirée où le public n’a pas rempli même à moitié les gradins malgré la gratuité de l’entrée.
Arthur Sélo

Boni Yayi absent du stade de l’amitié pour la première fois

La finale de la Coupe de l’Indépendance  de football  qui a opposé hier, au stade de l’amitié de Kouhounou,   le club de  Mogas 90 aux Dragons  de l’Ouémé, a été jouée  dans un stade vide. Pour la première fois ,depuis son arrivée à la tête  de la République du Bénin, le président de  la République Boni  Yayi , déçu  par tout ce qui se passe au sein  de  la famille sportive n’ a pas fait le déplacement  de Kouhounou  pour remettre la coupe à l’ équipe vainqueur. Au contraire  c’est le premier ministre Irénée Pascal Koupaki  qui est venu  représenter  le Chef de l’Etat. Il  est accompagné pour la circonstance du ministre de la jeunesse des sports et des loisirs, Didier Aplogan. Comme on le constate, le président  Boni  Yayi est de  plus en plus imprégné des  différents contours de la crise au sein du football béninois.  On  peut donc  affirmer sans risque de se tromper que  cette absence du Chef de l’Etat est annonciatrice d’une   surprise  qu’il  réserve aux acteurs sportifs. Les jours  à venir seront donc décisifs pour  le football  béninois.
Roland. AFFANOU