La Nouvelle Tribune

Mauvais fonctionnement des hôpitaux publics au Bénin : le collectif des praticiens hospitaliers bientôt en grève

Espace membre

Çà va mal dans le secteur de la santé publique. Ce sont  les praticiens des centres de santé publics qui l’ont fait savoir le vendredi dernier.  

En effet, à la fin de la semaine écoulée, précisément le vendredi 27 juillet, ces praticiens se sont réunis en Assemblée générale, à la  salle de conférence de l’Hôpital de la mère et de l’enfant lagune (Homel). Objectif, exprimer leur mécontentement. Ceci, à cause d’un certain nombre de dysfonctionnements dont le manque de motivation et la défection du personnel, la faiblesse du financement des soins aux populations et l’insuffisance de matériels de travail  qui  constituent un obstacle à la visibilité des efforts des acteurs du secteur  de la santé publique au Bénin. Après avoir passé en revue ces maux qui minent le secteur ainsi que leurs vaines tentatives de rencontrer une oreille attentive à leurs doléances, le collectif des praticiens hospitaliers a menacé d’aller en grève dans les prochains jours afin d’amener le gouvernement à prêter  plus d’attention aux hôpitaux publics, qui aux dires de ces derniers, constitueraient des mouroirs pour les populations usagères. Mais avant cet ultime recours, une série de mesures graduelles est envisageable selon le président du collectif, Séraphin Guèdègbé. Dans quelques jours, les dites mesures seront rendues publiques par  le collectif. Pour rappel, ce mécontentement des praticiens hospitaliers fait suite à de nombreuses correspondances, adressées par ces derniers au ministre de la santé et expliquant clairement les maux qui minent les hôpitaux publics, qui sont restées sans suite. Les autorités du secteur de la santé sont alors exhortées à écouter les praticiens hospitaliers car la vie des populations en dépend.