La Nouvelle Tribune

Fête de l'indépendance béninoise : Cotonou aux couleurs du drapeau national

Espace membre

(L’insalubrité, une équation à résoudre) Encore quelques jours et le Bénin soufflera la 52ème bougie de son accession à la souveraineté internationale.

 Pour le moment, seuls les drapeaux implantés sur la plupart des carrefours de la ville de Cotonou annoncent les couleurs. Constat…

Cotonou, la première ville à statut particulier du Bénin a été choisie pour abriter les manifestations officielles de l’indépendance nationale. À moins d’une semaine de l’événement, elle présente quasiment le même visage à part les quelques drapeaux fixés sur la plupart des carrefours et places publiques. Sur la place de l’étoile rouge ce jeudi 26 juillet, le constat est quasiment identique. Quelques usagers se prononcent sur la question: «cette année, on dirait que la crise économique que nous traversons a pris le dessus. Après avoir déclaré que la cérémonie sera très sobre, le gouvernement et les autorités municipales se sont entendus pour nous servir une indépendance dans une ville insalubre», se désole Carlos, visiblement, un habitué des lieux. A son compagnon de renchérir: «moi, je ne sens même pas qu’il y a une fête de cette envergure…C’est seulement les drapeaux qui donnent à la ville un nouveau visage. A part ça, aucun effort de salubrité n’est perceptible». «Qu’est ce que nous voulons même fêter dans cette situation de forte morosité économique?», s’interroge un autre passant apparemment déçu de la situation sociopolitique du pays. Approché, il s’est gardé d’en dire plus… Après la place de l’étoile rouge, le cap est mis sur le boulevard Steimez et la place des souvenirs. Constat, rien à signaler si ce n’est le ‘’Vert, Jaune, Rouge’’ flottant sous la pression du vent.    

Contraste…

 

Reçu hier en début de matinée sur l’émission ‘’Actu matin’’ de Canal3-Bénin, Messemin Yéhou, le vice président du comité préparatoire des festivités du 1er Août à la mairie de Cotonou, tient un langage contraire aux constats faits par les populations: « nous avons déjà déployé plusieurs équipes de la mairie qui s’attèlent à rendre la ville propre et beaucoup plus attrayante». Selon l’invité, les équipes sont à pied d’œuvre pour désherber   les terre-pleins centraux, les espaces verts et d’autres places publiques de la ville. De plus, poursuit-il, les opérations de désensablement des voies et d’enlèvement des ordures sont renforcées. Pour ce qui est des bordures des voies, Messemin Yéhou affirme qu’elles sont entrain d’être rénover. La particularité pour cette fête est selon lui, le défilé des agents de la police municipale.