La Nouvelle Tribune

Etat civil au Bénin : de nouvelles recommandations émises

Espace membre

 

Après trois jours d’activités, le Forum national sur l’état civil au Bénin a pris fin  hier. A son issue, plusieurs recommandations ont été élaborées.

«Nous voici donc à la fin du forum. Pendant trois jours, vous avez donné,  intellectuellement, le meilleur de vous-même et je vous en félicite… », C’est en ces termes que le Ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes, Benoit A. Dègla, a mis fin hier aux travaux du forum national sur la reforme de l’état civil au Bénin,  qui se tient depuis le mardi 17 juillet dernier. Pendant trois jours donc, élus locaux, statisticiens, sages femmes, gouvernants et partenaires techniques et  financiers ont harmonisé  leurs points de vue sur les causes des dysfonctionnements de l’état civil au Bénin et ont élaboré les différentes recommandations conséquentes dont le respect permettra au Bénin de se doter d’un état civil fiable. Et ceci à travers sept communications. Au nombre de ceux-ci, on peut citer  ‘’Etat civil  et identification des personnes physiques au Bénin’’ ; ‘’ la contribution des organisations de la société civile à la gestion de l’état civil au Bénin ‘’ et ‘’  la présentation du résumé du rapport sur l’état des lieux de l’Etat civil au Bénin’’. Avant la clôture de la cérémonie, Aguessy Victorien, le rapporteur général du Forum a présenté, aux participants, le rapport général des activités. Ce rapport est subdivisé en trois parties dont  la narration de la cérémonie d’ouverture, le déroulement des trois jours de réflexion et les recommandations. Par ailleurs, les partenaires techniques  et financiers ont appelé à l’exploitation effective et au respect des  closes  issues des trois jours d’activités  pour que ce forum n’en soit pas un de plus.  Ils ont aussi, par la même occasion, promis d’accompagner le Bénin à travers les institutions concernées dans le processus d’amélioration de la gestion de l’état civil.

Quelques recommandations... 

  A la fin des travaux, les participants ont, entre autre, recommandé au gouvernement  la  surpression des frais  de cotation et de parafe du  registre d’état civil, la  régularisation de la situation des élèves candidats n’ayant pas d’acte de naissances en leur délivrant des pièces particulières leur permettant de prendre part aux différents examens sans être inquiétés et de réviser la composition et les attributions de l’agence nationale de l’état civil. Quant aux élus locaux, ils devront créer des commissions locales d’état civil et impliquer davantage les organisations de la société civile dans la gestion de la chose.  Toutes ces conditions réunies, le Bénin peut s’offrir un fichier central d’état civil utile à son développement.