La Nouvelle Tribune

Comment protéger les droits de l’homme en période de crise électorale?

Espace membre

La 13ème session régionale de formation de la Chaire Unesco des droits de la personne et de la démocratie s’est ouverte ce lundi 09 juillet 2012 à Cotonou, et ce, pour 10 jours, autour de la protection des droits de l’homme et des droits des réfugiés en période de crise électorale.

Venus des pays de l’Afrique francophone, des membres des forces de sécurité publique, des organisations nationales, régionales et internationales qui travaillent au quotidien dans la protection des droits de l’homme se réunissent depuis hier à Cotonou. Ceci, dans le cadre de la 13ème session régionale de formation qu’organise depuis 2005 la Chaire Unesco des droits de la personne et de la démocratie avec le Haut commissariat des nations-Unies (Hcr). Elle porte cette année sur la protection des droits de l’homme et des droits des réfugiés en période de crise électorale. «Les temps des élections chez nous en Afrique sont des moments de tension où il y a beaucoup d’événements qui mettent en danger la vie des personnes et de leurs biens. Nous avons le devoir d’armer tous les activistes -au sens positif du terme- des droits de l’homme des Etats Africains pour que pendant ces périodes de psychose, les droits des citoyens soient protégés» justifie le professeur Noël A. Gbaguidi, titulaire de la Chaire Unesco. Au représentant résident de l’Hcr au Bénin, Guissé Magatte d’ajouter, «L’actualité politique entraîne la violence touchant plus de 42.000.000 de personne en déplacement forcé. Elle nécessite des réflexions pour des solutions adéquates et plus de mobilisations autour des droits de ces personnes vulnérables que sont les réfugiés».
Dix jours durant, il sera question de fournir aux participants, des notions de base relatives à la protection des droits de l’homme en général et des réfugiés en particulier. Des études de cas et des stimulations permettront aux participants de répondre aux situations actuelles et futures. D’après le professeur Nöel Gbaguidi, la mission assignée à ces participants est de pouvoir propager les informations qu’ils auront reçues d’une part et d’aider de façon pratique, en période de crise électorale, ceux qui sont en danger à faire respecter leurs droits.

La Formation est assurée par un collège d’enseignants et de chercheurs de diverses nationalités avec le soutient de la Fondation Konrad Adenauer et l’Institut danois des droits de l’homme. 

Pour rappel, informe le professeur Noël Gbaguidi, la Chaire Unesco des droits de la personne et de la démocratie a vocation de contribuer par l’information, par la formation et par la diffusion, à la protection des droits de l’homme selon les prescriptions de l’article 40 de la Constitution du 11 décembre 1990 du Bénin qui prescrit la diffusion de tous les instruments relatifs aux droits de l’homme.