La Nouvelle Tribune

1er congrès ordinaire de l’Unapeeb : sortir l’école béninoise de la crise

Espace membre

L’Unapeeb a tenu son premier congrès ordinaire le samedi dernier à la Bourse du travail à Cotonou avec la réélection de Paul Koudoukpo candidat à sa propre succession.

Etaient présents, les représentants des ministres de l’enseignement supérieur et de celui du maternel et primaire.  Les membres du bureau sortant, les représentants des confédérations spéciales et plusieurs personnalités ont marqué leur présence la céromonie de clôture. Le congrès après la cérémonie officielle d’ouverture  s’est consacré à la révision de  textes fondamentaux de l’union et à l’élection des membres du nouveau bureau exécutif national. «Responsabilités des parents dans l’avenir de ‘école au Bénin », tel est le thème du premier congrès ordinaire de l’unapeeb. Dans son discours, le président sortant, Paul Koudoukpo, situant le thème dans son contexte a fait observer qu’aujourd’hui, l’école béninoise est malade et inadaptée aux besoins de la population. poursuit il, les échecs aux divers examens académiques sont massifs, la mauvaise gestion du personnel enseignant et la violation des franchises universitaires sont autant de maux qui sabotent les bases de l’école béninoise. Le président Koudoukpo  ajoute que la mauvaise gestion par les autorités de la crise durant l’année  scolaire en cours, fait planer des craintes sur la rentrée prochaine. Par ailleurs, les luttes de l’Unapeeb contre les nouveaux programmes d’études (Npe) pour l’instruction dans les langues maternelles doivent se poursuivre pour aboutir à la victoire complète  selon Koudoukpo. Sur cette considération, le président de l’unapeeb a rappelé que le président de la commission nationale de l’éducation, le prof Paulin  Hountondji  demandait que tous les quarante cinq enseignants du primaire et du secondaire soient alphabétisés dans leur langue nationale.  Nous pensons que notre lutte a dépassé le stade d’exigence et passé à celui  de la mise en œuvre par toutes les voies et moyens, de la volonté  des parents. Ce qui n’a pas aboutir. Mais l’Unapeeb n’entend pas baisser les bras. Elle pense qu’avec l’installation de ses structures de base dans toutes les communes, l’union pourra s’épanouir davantage dans les prochains mois pour le meilleur devenir de l’école béninois.  Deux recommandations et une motion ont été prises à l’issue du congrès. La première recommandation veut que des  cellules de l’unapeeb soient installées dans toutes les communes du Bénin. La deuxième recommande la lutte pour la mise en œuvre de l’instruction, dans les langues maternelle.  La motion exige du gouvernement  la satisfaction  des revendications objets de la crise dans les secteurs de l’enseignement. Rock Agnan a dirigé le comité préparatoire du congrès.

Bureau exécutif national élu au 1er congrès ordinaire de l’Unapeeb

1-président : Paul Koudoukpo
2- 1er vice président : Sabi Yérima Ignace
3-2è Vice président : Rock Agnan
4-Sécretaire général : Edwige Gbaguidi
5-Secrétaire  général Adjoint : Aidadjonon Frédéric
6-Trésorier général : El hadja Damala Wassitou
7-Trésorier Général Adjoint : Gobi Sourogni
8-conseller aux affaires financières : Holonon Françoise
9-conseiller aux affaires pédagogiques : Sagbo E. Joseph
10- 1er organisateur : Aho Jérôme
11-2è organisateur : Borkou Gabriel