La Nouvelle Tribune

Accaparement des terres en Afrique

Espace membre

ENDA (environmental development action in this world) , au travers de 3 exemples, a alerté sur la situation de l'Afrique. Au Mali, au Bénin et au Sénégal, le pourcentage de terres vendues à des multinationales ou à des dignitaires locaux prend des proportions ahurissantes! 

Les principaux pays acheteurs de terres cultivables en Afrique sont la Chine, la Corée, les Emirats Arabes et le Japon. Pour les 3 intervenants de cet atelier, le gouvernement de leurs pays respectifs sont responsables de cette situation en favorisant "l'agro-business" au détriment  de l'agriculture familiale traditionnelle.En résumé, les paysans sont privés de terre (donc de ressources financières et de nourriture), la biodiversité est peu à peu détruite (les investisseurs étrangers misent sur une seule culture : riz, palmiers, soja...) et la Terre est désormais aux mains de quelques individus ou banques. Il faut noter que cet accaparement peut concerner 2 pays du Sud (le Brésil a acheté des terres au Mozambique, par exemple)...Des luttes permettent parfois de résister, lorsque les paysans s'organisent . Mais "l'alliance mondiale de toutes ces résistances est indispensable pour affronter les gouvernements qui participent à cette spoliation" rappellent Enda et ses représentants.