La Nouvelle Tribune

Contrôle de la taxe unique du transport routier (Tutr) : plusieurs véhicules épinglés hier

Espace membre

Les agents des services du trésor et des impôts appuyés par des éléments de la police nationale ont procédé dans la matinée d’hier, à différents carrefour de la ville de Cotonou à un contrôle de pièces des véhicules.

La descente effectuée de façon inopinée par les agents des services du trésor et des impôts, hier dans la ville de Cotonou dans le cadre de la vérification de la taxe unique du transport routier (Tutr) a été fructueuse. Avec l’aide des éléments des forces de l’ordre notamment la police nationale, ces agents ont réussi à épingler plusieurs véhicules. De nos sources d’information proches des agents contrôleurs, ce sont les véhicules qui n’ont pas leurs Tutr à jour notamment pour cette année 2012 en cours mais aussi celles des années antérieures.

Au feu tricolore du pont de Djonou à Godomey, plusieurs chauffeurs de taxi notamment ceux reliant Cotonou à d’autres villes et villages environnants ont été en majorité passés au scanner. Les autres, selon nos sources, ont dû stationner pour éviter le contrôle. Et, ce stationnement le long de la voie inter-Etats Godomey-Akassato a été à un moment donné, à l’origine un embouteillage sur ce tronçon. Au carrefour Vèdoko, où les agents des services des impôts et du trésor toujours épaulés par les agents des forces de l’ordre ont également procédé à la vérification de ladite taxe, le constat est identique. Un grand nombre de véhicules a été appréhendé. Malheureusement à la fin de cette première journée de contrôle, aucune statistique des véhicules en situation d’irrégularité n’a été rendue publique. Aux dernières informations, l’opération de contrôle de la taxe unique du transport routier se poursuivra. Et les chauffeurs en situation irrégulière sanctionnés. Et comme on le dit l’adage « un homme averti en vaut deux », avis donc donné aux transporteurs qui n’ont pas encore leurs Tutr à jour.