La Nouvelle Tribune

41 nouveaux sergents-chefs pour l’armée béninoise

Espace membre

 

Après 9 mois de cours assidus, 41 nouveaux militaires ont passé le grade de sergent-chef de l’armée béninoise. Ils ont reçu les grades le vendredi 15 juin dernier au camp militaire de Ouidah en présence du Chef d’état major général des armées le Général Soumanou Oké, du haut commandement militaire et des parents et amis.

Ils étaient 44 jeunes militaires à entrer au camp de Ouidah le 02 Octobre 2011 pour suivre les cours nécessaires afin d’accéder au non moins prestigieux grade de sergent-chef.  Après neuf mois, 41 ont fini par sortir. Les trois restants ont été recalés pour des raisons médicales. Présentant la formation, , le lieutenant colonel Fructueux Gbaguidi a déclaré que ces nouveaux gradés de l’armée ont suivi la formation commune de base puis celle chef d’équipe. Il a aussi rappelé la mission de sergent-chef dans l’armée. « Le sergent est garant de la cohésion au sein de la troupe et chargé de l’encadrement du contact des unités », a-t-il déclaré. C’est ce qui a fait dire au Général américain Einsenhower que : « l’armée, c’est le sergent ». Il a enfin invité les jeunes gradés à agir et à parler peu. Le général de brigade Soumanou Oké a conseillé aux nouveaux récipiendaires de « restez fidèles en tout temps au service des armes ». Cette promotion est baptisée « promotion Yarou Mouomouni », un maréchal des logis de la gendarmerie, agent modèle du Gign(groupement d’intervention de la gendarmerie nationale), symbôle de bravoure et d’audace abattu en 2002 par des malfrats dans la commune de Kétou.