La Nouvelle Tribune

Gerddes-Afrique évoque l’option de l’indemnisation de Bénin Control

Espace membre

La question du Pvi-Ng était le plat de résistance de la conférence de presse organisée hier à l’hôtel Novotel par Gerddes-Afrique. Objectif, donner son avis sur les grands dossiers de l’actualité nationale et internationale. 

« La suspension du contrat Pvi est-elle juste et légale ? » C’est autour de cette question que Me Alao Sadikou a fondé son analyse pour donner l’avis de l’Ong qu’il dirige sur le dossier Pvi qui fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis plusieurs mois. Il pense que la suspension du contrat liant la société Bénin Control à l’Etat béninois, encore appelé contrat Pvi est « juste, légale et l’Etat était même obligé de le faire.» Néanmoins, « Pour les investissements réalisés par le partenaire privé, l’Etat doit s’entendre avec lui pour l’indemniser », a-t-il nuancé. Avant de préciser : «Si les deux parties ne s’entendent pas, alors une personne indépendante peut intervenir.»  Il complète que le gouvernement est dans cette dynamique. C’est pourquoi il demandé aux responsables de Bénin Control des renseignements sur l’acquisition des différents équipements. Selon son argumentation, la mise en oeuvre du programme a connu deux coups de massue. La conséquence logique est la suspension du contrat. Le premier est que les pays de l’hinterland ont refusé pour des questions de souveraineté que leurs marchandises en transit par le port de Cotonou fassent objet de vérification par scanning. « Les marchandises qui transitent par le port de Cotonou vers les pays de l’hinterland font 70 % des opérations de vérification portuaires. Alors le contrat n’est plus rentable pour le co-contractant (Bénin Control) si le Pvi se limite seules marchandises en dédouanement au Bénin », a-t-il étayé. Le second handicap est le retrait de l’expert technique qu’est la société suisse Sgs. Il conclut : « il y a donc déficit d’expertise. Et c’est à juste titre que l’Etat c’est retiré.» Après avoir démontré que le contrat Pvi est un contrat administratif.